Parc logistique du Médoc : 500 emplois créés d'ici deux ans à Arsac

 |   |  480  mots
Le Parc logistique du Médoc, porté par GSE et Cushman & Wakefiled, est implanté à Arsac, dans le Médoc (Gironde).
Le Parc logistique du Médoc, porté par GSE et Cushman & Wakefiled, est implanté à Arsac, dans le Médoc (Gironde). (Crédits : Cushmand & Wakefield / GSE)
Le promoteur GSE et le cabinet de conseil en immobilier Cushman & Wakefield annoncent l'implantation d'un très vaste complexe logistique sur 23 hectares à Arsac, dans le Médoc. Entièrement dédiée à la filière des vins et spiritueux, cette plateforme, baptisée "Parc logistique du Médoc", devrait entraîner "environ 500 créations d'emplois d'ici fin 2021".

Ce sont pas moins de 80.000 m2 de bâtiments logistiques sécurisés qui sortiront de terre au cours des deux prochaines années à Arsac, commune de 3.600 habitants située au sud du Médoc aux portes de Bordeaux Métropole. Les entrepôts seront installés sur un terrain de 23 hectares ce qui en fait "la plus vaste plateforme logistique de Nouvelle-Aquitaine pour la filière des vins et spiritueux", selon Rodolphe de Malet, président de Cushman & Wakefield Bordeaux.

Plateforme commercialisée à 60 %

Ce cabinet de conseil en immobilier d'entreprises accompagne GSE dans la commercialisation du parc qui représente un investissement de 52 M€ porté à 100 % par ce promoteur spécialisé dans l'immobilier tertiaire (usines, plateformes logistiques, bureaux, sièges sociaux, etc.). "Il s'agit de bâtiments de dernière génération répondant à toutes les normes de sécurité mais aussi environnementales avec des accès sécurisés et des contrôles de la température et de l'hygrométrie ainsi qu'une sur-isolation permettant des gains d'énergie", met en avant Damien Vernier, directeur commercial de GSE.

Les 80.000 m2 sont déjà commercialisés à 60 % avec deux premiers clients. La maison de négoce Ulysse Cazabonne a pris 24.000 m2 pour du stockage avant distribution. Les travaux ont débuté l'été dernier. Le Château Palmer s'installera sur 6.000 m2 pour du stockage et de l'étiquetage. Les travaux ont commencé début octobre. Enfin, la signature d'un troisième client sur 18.000 m2 est en passe d'être finalisée. "Il reste donc des possibilités pour 6.000, 12.000 voire 24.000 m2. Nous espérons achever la commercialisation dans le courant de l'année 2020", ajoute Damien Vernier qui précise que le site sera desservi par la déviation du Taillan-Médoc qui donnera un accès plus direct à la rocade bordelaise à l'horizon fin 2021 ou début 2022.

500 créations d'emplois en perspective

C'est précisément à cette échéance que le projet devrait atteindre son plein potentiel logistique et économique avec la mise en service des derniers bâtiments. "En se fondant sur le ratio classique d'un emploi pour 150 m2, on devrait générer un peu plus de 500 créations nettes d'emplois à Arsac. Il y aura des emplois relocalisés mais globalement il y aura de très nombreux recrutements locaux, c'est certain", indique Rodolphe de Malet. Un ratio de 66 emplois par hectare plutôt optimiste quand on parle en général d'une trentaine d'emplois par hectare bâti dans les zones logistiques.

La diversification de l'économie est une priorité du Médoc face à l'omniprésence du secteur viticole et le poids écrasant des emplois saisonniers, parfois dans des situations difficiles : la moitié de tous les emplois proposés dans le Médoc sont des emplois saisonniers et la filière viticole pèse plus des deux-tiers de l'emploi salarié dans certaines communes (source : PNR Médoc, Insee).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2019 à 11:22 :
Véritable ironie du sort quand La Tribune cite ses sources issues du Parc Naturel Régional du Médoc pour faire la promotion du futur Parc Logistique du Médoc !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :