Tour de France Digitale : 10 startups du Sud-Ouest sélectionnées

 |   |  406  mots
Les fondateurs d'App's Miles, François Le Tanneur et Laurent Sebag, ici primés lors du dernier salon E-commerce Paris, sont en lice pour le Tour de France Digitale
Les fondateurs d'App's Miles, François Le Tanneur et Laurent Sebag, ici primés lors du dernier salon E-commerce Paris, sont en lice pour le Tour de France Digitale (Crédits : Reuters)
France Digitale est actuellement engagée dans un tour de France en partenariat avec Bpifrance et la Mission French tech, "à la recherche du prochain champion numérique français". Ce concours national s'arrêtera à Bordeaux le 12 mai lors d'une étape consacrée aux jeunes entreprises du Sud-Ouest. 10 entreprises d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées ont été sélectionnées et pitcheront face à un jury : découvrez lesquelles.

Au total 300 startups ont candidaté au plan national lors de ce Tour de France Digitale. En ligne de mire, une cagnotte de 500.000 euros pour le gagnant. 10 jeunes pousses du numérique ont été sélectionnées dans le Sud-Ouest : elles se présenteront le 12 mai, lors de l'étape bordelaise organisée au sein de l'écosystème Darwin, face à un jury composé d'Emmanuel Levi (fonds d'investissement 360 Capital partners), Boris Golden (fonds d'investissement Partech Ventures), Céline Lazorthe (fondatrice de Leetchi et membre du board de France Digitale), Éric Morand (Business France), Christophe Charle (MyDesign, président du Comité French Tech de Bordeaux) ainsi qu'un entrepreneur de Toulouse encore non connu.

Voici les noms des startups qui tenteront de décrocher une place en finale :

App's miles : programme permettant de renforcer la fréquence d'utilisation des applications mobiles des éditeurs en récompensant leurs utilisateurs. Basée à Pessac (33).

Arborati : "site de marques positives et engagées" imprimant sur t-shirts, trousses, coussins... des œuvres d'arts d'artistes en émergence. Basée à Toulouse (31).

MyRadio Project : service de streaming personnalisé en cours de développement, permettant de créer une radio sur-mesure en répondant à 5 questions. Basée à Bordeaux (33).

Yummypets : réseau social pour les animaux de compagnie, éditée par l'entreprise Octopepper, qui se développe également en direction des objets connectés. Basée à Bordeaux (33).

Tonpsy : consultations de psychologues en ligne (tous diplômés d'Etat). Basée à Toulouse (31).

Popeline & Macaron : site permettant de trouver les boutiques proches de chez soi proposant la marque recherchée par l'internaute, et de s'inscrire à leurs ventes privées. Basée à Toulouse (31).

InnerSense : éditeur d'applications d'essayage virtuel pour les professionnels de l'ameublement grâce à la réalité augmentée : navigation dans un catalogue numérique, visualisation du meuble dans son salon à l'échelle et en temps réel... Basée à Toulouse (31).

LoisirsEnchères : plateforme en ligne de vente aux enchères de services touristiques et culturels. Basée à Bordeaux (33).

SchoolMouv : site de soutien scolaire regroupant des vidéos pour reprendre le cours avec un professeur, des fiches de cours pour réviser, des QCM pour vérifier ses connaissances, des exercices pour s'entrainer et des forums pour échanger. Basée à Toulouse (31).

Telegrafik : start-up spécialisée dans le big data et les services connectés intergénérationnels, propose notamment un dispositif innovant d'alerte et de monitoring adapté aux besoins des personnes âgées vivant seules à leur domicile. Basée à Toulouse (31).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2015 à 23:38 :
Pas grand chose d'innovant ou d'intéressant dans ces projets.
Étant de le milieu il faut dire que toutes les startups que je rencontre et qui sont intéressantes ne perdent pas de temps avec ces concours pitchs (à tord ou à raison) qui sont énergivores et tres coûteusesen temps et le temps c est ce qu il manque tres souvent aux entrepreneurs. Mieux vaut rapidement tester son produit sur de vrais clients/utilisateurs et se réadapter. Pitcher sur un business plan que l on changera à 3/4 face aux réalités du marché est souvent un non sens.
a écrit le 04/05/2015 à 23:35 :
Pas grand chose d'innovant ou d'intéressant dans ces projets.
Étant de le milieu il faut dire que toutes les startups que je rencontre et qui sont intéressantes ne perdent pas de temps avec ces concours pitchs (à tord ou à raison) qui sont énergivores et tres coûteuse en temps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :