Construction navale de Bordeaux (CNB) condamnée à devenir un simple site de production

 |  | 1169 mots
Lecture 6 min.
Un yacht monocoque de CNB en test sur le bassin à flot N°1, devant le siège de Cdiscount.
Un yacht monocoque de CNB en test sur le bassin à flot N°1, devant le siège de Cdiscount. (Crédits : CNB)
Le départ du président et cofondateur de Construction navale de Bordeaux (CNB), Dieter Gust, va de pair avec la refonte du groupe vendéen Bénéteau, la maison-mère, et l'application d'un plan de sauvegarde de l'emploi sans précédent à CNB avec 74 suppressions de postes. Ce chantier naval mythique à Bordeaux, désormais placé sous le contrôle direct du groupe Bénéteau, n'a plus de personne physique et encore moins de Bordelais comme président.

Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) est désormais lancé depuis quelques jours à Construction navale de Bordeaux (CNB), avec le premier CSE (comité social et économique) qui a été consacré à ce sujet. Rien n'est encore gravé dans le marbre même si ce PSE doit se conclure par la suppression de 74 postes dans la filiale bordelaise du groupe vendéen Bénéteau, leader mondial du nautisme (1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires pour l'exercice 2018-2019, avec 8.361 salariés).

Lire aussi : Nautisme : le chantier naval bordelais CNB ne sera pas sacrifié par le groupe Bénéteau

Construction navale de Bordeaux emploie aujourd'hui "environ 1.000 salariés" selon la direction (pour 305,3 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2019). Sachant qu'en 2017 cet effectif atteignait 1.250 personnes, dont 850 à Bordeaux et 400 dans le site de Belleville-sur-Vie, en Vendée, spécialisé dans la fabrication des petits catamarans Lagoon. Ce PSE c'est du jamais vu dans l'histoire de CNB, un vieux chantier naval bordelais relancé en 1987 par Dieter Gust et Olivier Lafourcade après des années d'inactivité.

Un PSE qui s'insère dans une réforme défavorable à CNB

"Les suppressions de postes devraient toucher la main d'œuvre indirecte, la MOI, c'est-à-dire tous les salariés qui ne travaillent pas directement sur la construction des bateaux. Dans d'autres entreprises on parlerait de fonction...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :