Industrie : le groupe Gascogne pénalisé par son activité bois

 |   |  398  mots
Gascogne est le premier groupe papetier néo-aquitain.
Gascogne est le premier groupe papetier néo-aquitain. (Crédits : Groupe Gascogne)
Le premier semestre 2019 du groupe industriel landais est marqué par une légère érosion du chiffre d’affaires et une baisse marquée du résultat net, qui reste positif. Le groupe Gascogne doit finir de digérer d’importants investissements dans un contexte rendu difficile par l’inflation qui a fait flamber le cours du bois.

Le groupe Gascogne, à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), leader régional dans la filière bois-papier-transformation, qui emploie 1.700 salariés et est coté en bourse, a vu son chiffre d'affaires s'éroder légèrement de 1,5 %, à 204,1 M€, au cours du 1e semestre 2019 sur un an (par rapport à la même période en 2018).

Le groupe, dont Dominique Coutière est le PDG, explique que ces comptes, qui ont fait l'objet d'un examen limité de la part des commissaires aux comptes, sont sous l'influence de cours du bois "encore très élevés" et d'une conjoncture défavorable dans cette division. Gascogne précise ainsi que les cours du bois, qui ont augmenté de 35 % entre mi-2017 et mi-2018, se sont stabilisés au 1er semestre 2019 mais à des niveaux encore très élevés, supérieurs de 14 % par rapport au 1er semestre 2018. Evolution qui a pesé défavorablement sur le chiffre d'affaires de la division bois, en recul de 11,5 % sur un an, à 29,2 M€.

Gascogne Wood

Le cours du bois est plus élevé de 14 % par rapport au 1er semestre 2018.

Des contrecoups liés aussi aux investissements

Mais c'est pourtant surtout l'impact négatif de la division papier (production moyenne 150.000 tonnes par an) qui est mis en avant, suite à l'arrêt réglementaire de la production pendant trois semaines, et la forte inflation dont a souffert le cours du bois. Cette dernière a vu son chiffre d'affaires reculer de 8 % à 49,4 M€. Il n'est reste pas moins que le papier appartient désormais à la super division emballage, qui consolide également les activités sacs et flexible, qui englobe matériaux multicouches (base papier, film ou aluminium) et solutions complexes (supports anti-adhérents...).

Gascogne

Le groupe Gascogne dispose d'énormes machines, comme celle-ci.

C'est ainsi que la division emballage pèse 85 % du chiffre d'affaires de Gascogne, avec une activité de 174,9 M€ au 1e semestre 2019, soit un petit début de hausse dans l'épaisseur du trait (+0,45 %). Sachant que les divisions sacs et flexible sont en hausse, avec respectivement +1,3 %, à 59,3 M€, et +6,6 %, à 66 M€. La direction de Gascogne observe que le résultat opérationnel courant (bénéfice avant intérêts et impôts et amortissement des écarts d'acquisition) recule de 7,2 M€ à 4,5 M€ sous l'effet "d'une augmentation mécanique des amortissements en lien avec les investissements importants menés par le groupe". De ce fait le résultat net (bénéfice) recule fortement, de 44 %, tout en restant positif, à 2,8 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :