Deux centrales solaires mises en service en Dordogne

 |   |  359  mots
La centrale solaire thermique du Domane d'Essendiéras, en Dordogne, s'étend sur 18 hectares et représente 13 M€.
La centrale solaire thermique du Domane d'Essendiéras, en Dordogne, s'étend sur 18 hectares et représente 13 M€. (Crédits : Domaine d'Essendiéras)
Deux centrales solaires de grande envergure viennent d'être mises en service coup sur coup en Dordogne. Une centrale thermique, conçue par les Bordelais de newHeat, alimente la papèterie Lecta de Condat-sur-Vézère tandis qu'une centrale photovoltaïque, déployée par Cap Vert Energie, approvisionne le site touristique du Domaine d'Essendiéras, à Saint-Médard-d'Excideuil.

La centrale solaire thermique a été inaugurée le 21 juin sur le site de l'usine à papier du groupe Lecta à Condat-sur-Vézère, au sud-est de Périgueux, six mois après son entrée en fonction. "Cette centrale d'une surface de capteurs de 4.200 m2 présente une puissance crête de 3,4 MW. C'est la première au monde utilisant des systèmes permettant aux panneaux de pivoter pour suivre le soleil", assure son concepteur, la startup newHeat créée en 2015 au sein de Bordeaux Technowest puis hébergée au Village by CA. L'infrastructure fera office de vaste chauffe-eau solaire d'une puissance de 3.900 MWh par an pour alimenter la papèterie en eau chaude à 80°/90° en complément du système de chauffage au gaz. Le papetier estime que le nouveau dispositif lui permettra d'éviter la production annuelle d'un millier de tonnes de CO2. Selon France Bleu Dordogne, le projet qui a coûté 2.2 M€ a été financé à hauteur de 1.4 M€ par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

La centrale photovoltaïque, distante d'une trentaine de kilomètres de la première, a été mise en servie mi-juillet à Saint-Médard-d'Excideuil, au nord-est de Périgueux. Elle sera officiellement inaugurée à la rentrée. Développée, construite et exploitée par l'entreprise marseillaise Cap Vert Energie, elle s'étend sur 18 hectares et représente un investissement de 13 M€ co-financé par Cap Vert Energie et par le Domaine d'Essendiéras. Ses 39.000 panneaux photovoltaïques, confèrent à la centrale une puissance crête de 17 MW. "De quoi produire en année pleine 20 GWh, soit l'équivalent de la consommation électrique de 17.000 habitants, et éviter chaque année le rejet de près de 1.840 tonnes de CO2", font valoir Cap Vert Energie et le Domaine d'Essendiéras. Cette centrale photovoltaïque viendra en effet alimenter ce vaste site touristique qui comprend une quarantaine de gîtes, deux châteaux, des salles de réceptions, un SPA et un golf. L'objectif du domaine est "d'être éco-responsable et d'atteindre un bilan énergétique positif".

Centrale solaire thermique

La centrale du Domaine d'Essendiéras en Dordogne (crédits : Domaine d'Essendiéras).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2019 à 14:07 :
J'ai un terrain de 10000m2 peut il recevoir une centrale solaire ?
Réponse de le 05/08/2019 à 12:35 :
Ben achetez donc quelques milliers de panneaux photovoltaïques, du fil de cuivre et branchez le tout sur votre nouveau compteur Linky. Si en visionnant votre conso sur le petit écran lcd vous constatez une inversion de la courbe ben vous êtes en train de gagner de l'argent en dormant !
a écrit le 01/08/2019 à 9:27 :
"alimente la papèterie Lecta de Condat-sur-Vézère "

Payé par l'argent public pour le principal bénéfice des actionnaires norvégiens.

Tout va bien.
Réponse de le 05/08/2019 à 9:12 :
NB: Finalement l’état traine des pieds pour payer, peut-être a t'il commencé à comprendre... A suivre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :