Croissance externe : Berkem absorbe Albrecht

La filiale distribution T&G Distribution du groupe de chimie Berkem (Dordogne) vient de faire l’acquisition de la société Albrecht Vernis et Laque (Chalon-sur-Saône). Le groupe basé à Gardonne se renforce encore dans la distribution.
Depuis Gardonne (et bientôt Blanquefort en Gironde) en Dordogne, le groupe de chimie Berkem poursuit sa croissance
Depuis Gardonne (et bientôt Blanquefort en Gironde) en Dordogne, le groupe de chimie Berkem poursuit sa croissance (Crédits : D.R)

Le groupe de chimie Berkem (quatre filiales : Berkem Extraction, Sarpap & Cecil Industries, S&C Construction et T&G Distribution), basé principalement en Dordogne à Gardonne, mais qui prépare, d'ici fin 2016, l'ouverture d'un deuxième site industriel en Aquitaine, à Blanquefort (33) annonce une nouvelle opération de croissance externe (après celle de la société toulousaine Langcolor il y a quelques semaines) dans le domaine de la distribution de produits de protection et  décoration.

Berkem (environ 130 salariés, 32 M€ de CA en 2014 contre un peu plus de 28 M€ en 2013, dont 50 % réalisés à l'export), via sa filiale T&G distribution, vient en effet de faire l'acquisition de Albrecht Vernis et Laques, société basée à Chalon-sur-Saône, fondée en 1999 et employant 16 personnes.

Albrecht réalise 4 M€ de chiffre d'affaires. La société distribue les solutions de protection et de décoration à plus de 800 clients professionnels, artisans, agenceurs, menuisiers, industriels de la transformation du bois et du verre.

Cette acquisition renforce le maillage commercial de T&G qui dispose désormais de cinq agences de distribution. Elle lui offre, en outre, une connexion avec son agence en charge du marché belge. De son côté, Albrecht (qui reste piloté par Jean-Claude Albrecht jusqu'à la fin 2015) va pouvoir s'appuyer sur les services intégrés du groupe Berkem, à savoir la R&D, les achats, la veille réglementaire ou encore la logistique et le marketing pour pouvoir rester concentrée sur son métier premier : l'accompagnement des clients.

Le futur site de Blanquefort va accueillir le siège d'Albrecht

L'acquisition d'Albrecht  va également être bénéfique pour le futur deuxième site aquitain de Berkem, actuellement en cours de réaménagement (il s'agit des anciens laboratoires de Labso), et qui ouvrira ses portes mi-2016, pour la R&D et d'ici la fin 2016 pour la production et qui accueillera l'activité de la filiale Sarpap de formulation de traitements des bois via les process associant chimie du végétal et chimie de synthèse.

"Nous avons l'intention de rapatrier à Blanquefort le siège administratif d'Albrecht, ce qui va renforcer notre futur site girondin, pour lequel nous avons déposé un permis de construire qui est actuellement à l'instruction", nous confirmait ce matin Olivier Fahy, PDG de Berkem.

Un dirigeant et une société qui seront très prochainement à nouveau à l'honneur puisque, selon nos informations, un des produits de Berkem va recevoir un prix de "Meilleur actif cosmétique de l'année".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.