Redéploiement industriel : Berkem précise sa stratégie

Le groupe Berkem a annoncé, cette semaine, un redéploiement industriel sur deux localisations en Aquitaine. Son site historique de Gardonne (Dordogne), va faire l’objet d’un programme d’investissement de la part du chimiste qui va également ouvrir un deuxième site à Blanquefort dans la banlieue de Bordeaux. Son PDG Olivier Fahy a accepté de préciser les intentions et la stratégie du groupe indépendant.
Le site de Berkem à Gardonne va faire l'objet d'un programme d'investissements
Le site de Berkem à Gardonne va faire l'objet d'un programme d'investissements (Crédits : D.R)

Le groupe de chimie Berkem (quatre filiales : Berkem Extraction, Sarpap & Cecil Industries, S&C Construction et T&G Distribution), basé principalement en Dordogne à Gardonne, l'a annoncé cette semaine. Il créé un deuxième site industriel en Aquitaine, à Blanquefort (33). Son PDG Olivier Fahy a confié à La Tribune - Objectif Aquitaine les motivations et la stratégie de développement de son groupe (environ 140 salariés, 31 M€ de CA en 2014 contre un peu plus de 28 M€ en 2013, dont 50 % réalisés à l'export).

"Il faut d'abord savoir que ce redéploiement correspond à une montée en puissance de la demande des marchés sur lesquels nous sommes présents, explique-t-il. Cette montée en puissance va s'accélérer sous l'impulsion commerciale de notre bureau américain ouvert l'an dernier. Il nous fallait nous mettre en ordre de bataille. Le site de Gardonne est ancien, il est mal fichu au regard des standards actuels. Nous n'avons cependant jamais eu dans l'idée de quitter ce site, mais nous avions besoin de dégager de la place pour l'activité chimie verte."

Olivier Fahy reconnaît que pour déplacer l'activité formulation de Gardonne et la séparer de l'activité extraction végétale, plusieurs sites d'installation lui avaient été proposés.

"Nous avons eu deux propositions hors de la région Aquitaine. L'Espagne par exemple nous a fait les yeux très doux, mais les élus locaux, le maire de Blanquefort et le Conseil régional ont eu une attitude tellement positive sur ce dossier que la solution Blanquefort s'est imposée !"

40 emplois à Blanquefort (33)

L'activité formulation, connue sous la marque Sarpap, qui travaille à la réussite de la transition des formules de traitements des bois vers des formules ayant un impact réduit pour l'environnement et ses utilisateurs en associant chimie du végétal et chimie de synthèse, s'installera donc dans les anciens locaux de Labso. A terme, "l'unité girondine, qui va mobiliser trois personnes dès l'été prochain pour préparer le déploiement, va employer un quarantaine de personnes" assure Olivier Fahy.

"Le dossier de Blanquefort n'est qu'une partie de la réorganisation en cours chez Berkem. Nous aspirons à entrer de plain pied dans le programme Usine du futur, et c'est aussi pour cela que nous avons choisi de ne pas quitter l'Aquitaine qui est en pointe sur ce dossier. Nous envisageons d'être toujours plus vertueux en matière d'impact environnemental, même si nous sommes déjà très bien notés. Mais nous voulons aussi faire en sorte que nos sites industriels donnent envie aux jeunes talents de la chimie de nous rejoindre. Dans notre filière, nous avons du mal à attirer. Je veux que Berkem donne envie de venir. Mieux, je veux que les riverains de nos site soient fiers de leur voisin !"

Entre 3 et 7 M€ pour redéployer Berkem

Le groupe qui souhaite s'adresser de plus en plus aux marchés à haute valeur ajoutée de la cosmétique et de l'agroalimentaire, se donne entre 30 et 36 mois pour accomplir son redéploiement et sa transformation industrielle.

"Nous avons prévu d'y consacrer entre 3 et 7 M€. Pourquoi autant d'écart ? C'est la différence entre la réalisation d'un projet ambitieux, et la réalisation d'un projet hyper ambitieux ! Tout industriel rêve de construire une usine neuve... Nous n'irons peut-être pas jusque-là, mais nous irons assez loin quand même."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.