Loyers, surfaces, secteurs... Tous les chiffres de l'immobilier tertiaire bordelais (2/14)

 |   |  418  mots
(Crédits : Agence Appa)
Bordeaux est devenu le 3e marché immobilier de bureaux hors Paris. Le 2e volet de notre enquête s'attarde sur les loyers constatés, la répartition géographique de l'activité, les surfaces, l'offre...

Le premier semestre 2019 s'est achevé pour le marché métropolitain de bureaux par une demande placée atteignant les 93.400 m2, via 168 transactions, dont 45 % de neuf et 55 % de seconde main. Soit une poussée de 11 % par rapport au 1er semestre 2018 selon ces chiffres fournis par l'OIEB, l'Observatoire de l'immobilier d'entreprise de Bordeaux. Cette performance fait grimper la métropole girondine sur la 3e marche du podium national hors Paris, en se plaçant derrière Lyon et Lille. L'opération lancée en compte propre à Mérignac par Dassault Aviation jauge à elle seule la bagatelle de 25.800 m2. Les ventes représentent 15 % de la totalité des transactions, et les locations 85 %. La moyenne des surfaces s'établit à 396 m2 et la médiane à 229 m2.

L'offre disponible à un an, elle, a terminé le 1er semestre 2019 à 148.300 m2 (à 35 % dans le neuf et à 65 % en seconde main). Ce stock total grimpe de 7 %, mais cette progression est surtout liée au retour sur le marché de locaux de seconde main de qualité moyenne.

L'évolution du marché des entrepôts n'est pas calée sur la même dynamique puisqu'avec 84.900 m2 échangés au 1er semestre 2019, au travers de 64 transactions, elle affiche un recul de -5 % par rapport à la même période en 2018, déjà en baisse de 25 %.

CBRE anticipe un nouveau record

Le 12 juillet dernier, CBRE a livré une analyse du marché bordelais anticipant "plusieurs grandes opérations en cours de commercialisation qui devront permettre d'atteindre un nouveau record". La société évoque notamment "111 M€ investis en bureaux au 1er semestre 2019" avec notamment trois transactions qui totalisent à elles seules 65 M€ investis. CBRE pointe "un retour des comptes-propres" qui totaliseraient ainsi 31 % des volumes sur la même période, une offre immédiate d'environ 90.500 m2 et un taux de rendement prime pour les meilleurs actifs de bureaux fixé à 4,75 %, à égalité avec Toulouse et Nantes.

Lexique

Demande placée : recherche d'un bien conclue par un contrat de vente ou de bail. Elle est à distinguer à la demande exprimée, qui ne porte que sur les intentions.

Loyer top : loyer facial le plus élevé constaté sur un marché immobilier.

Loyer moyen : moyenne des loyers constatés.

Loyer prime : valeur moyenne haute des dernières valeurs locatives constatées, donc concernant plutôt le haut de gamme.

Sources : BNP Paribas Real Estate et OIEB

chiffres global Bordeaux immobilier tertiaire

courbe loyers tertiaire Bordeaux

Loyers quartiers Bordeaux tertiaire

immobilier tertiaire Bordeaux

///////////////////////////

Cet article est issu du vaste dossier consacré à l'immobilier tertiaire paru dans l'hebdomadaire de La Tribune du 27 septembre. Déjà paru sur notre site :

>> Acheter le PDF complet ou s'abonner

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :