Valorem signe en Finlande pour deux parcs éoliens à 80 M€

 |  | 286 mots
Photomontage du projet de Suolakangas
Photomontage du projet de Suolakangas (Crédits : Photomontage Valorem)
Le spécialiste des énergies renouvelables Valorem, basé à Bègles près de Bordeaux, et le fonds d'investissement Octopus annoncent ce jeudi la signature d'un accord pour la co-financement, la construction et l'exploitation de deux fermes éoliennes en Finlande, d'une puissance cumulée de 71,4 MW. L'investissement total pour les deux partenaires grimpe à 80 millions d'euros.

Valorem met un pied en Finlande. Le spécialiste béglais des énergies renouvelables (240 emplois, 74 M€ de CA), présent sur les marchés de l'éolien, du photovoltaïque et de l'hydroélectrique, vient en effet de signer un accord pour la création de deux fermes éoliennes, dans le Sud-Ouest du pays à Saunamaa et Suolakangas. Valorem y développera ces parcs éoliens avec son partenaire local Megatuuli. 17 turbines, d'une hauteur en bout de pale allant jusqu'à 230 mètres, seront installées. La production électrique annuelle est attendue à 280 GWh pour un investissement total de 80 M€. La société française conservera une part minoritaire de l'actionnariat des projets, assurera la construction via sa filiale Valrea et le suivi de l'exploitation avec son autre filiale Valemo. Pour ce projet, Valorem a signé avec Octopus Investments, fonds d'investissement anglais totalisant plus de 8,5 milliards d'euros d'actifs sous gestion, principalement dans les énergies renouvelables.

"Nous sommes très heureux de démarrer la construction de nos premiers parcs éoliens en Finlande. Nous sommes confortés dans notre stratégie de devenir un producteur d'énergies vertes actif, responsable et indépendant. Ces deux projets marquent le début de notre croissance en Finlande où nous continuons de développer avec notre partenaire Megatuuli un portefeuille de plus de 700 MW. Nous avons pu profiter d'un site aux caractéristiques telles que nous vendrons directement l'électricité sur le marché mais des mécanismes de prix garantis seront nécessaires au bon essor de la filière éolienne finlandaise", explique dans un communiqué Jean-Yves Grandidier, président fondateur de Valorem.

La construction de ces deux parcs étant imminente, la production et la revente d'électricité doit débuter à la fin de 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :