Energies vertes : Valorem refinance ses parcs éoliens historiques pour 180 M€

 |   |  398  mots
(Crédits : Valorem)
L'opérateur en énergies vertes, Valorem, installé à Bègles, annonce avoir bouclé le refinancement et la réorganisation de son portefeuille historique de 12 parc éoliens pour un montant de 180 M€. Le chantier de son nouveau siège social sera prochainement lancé à Euratlantique.

18 mois après avoir accueilli de nouveaux investisseurs pour un montant total de 74 M€, l'entreprise béglaise Valorem a annoncé, fin décembre, une vaste opération de refinancement et de réorganisation de son activité historique de fermes éoliennes. Créée en 1994, la société est spécialisée dans les énergies renouvelables (éolienne, hydraulique et solaire) du développement à l'exploitation-maintenance en passant par des prestations d'assistance à maîtrise d'ouvrage, de construction ou d'audit. Valorem emploie désormais 200 salariés pour un chiffre d'affaires compris entre 50 et 60 M€ en 2017.

Refinancement de la dette senior

Les 12 parcs éoliens concernés par l'opération de rachat de dette totalisent 145 MW et une production annuelle de 360 GWh. Ils sont détenus majoritairement par Valorem et ont été mis en service avant 2017. "Ce refinancement du portefeuille est une opération stratégique d'envergure pour le groupe qui va lui apporter la stabilité nécessaire à la poursuite de ses activités dans les énergies renouvelables", indique Valorem.

Il s'agit d'un refinancement de la dette senior de Valorem pour un montant de 180 M€ arrangé par Sumitomo Mitsui Banking Corporation, La Banque Postale et Auxifip-Crédit Agricole Unifergie. Acofi, RGreen Invest, Segala ENR-Les Fermes de Figeac (partenaire participatif actionnaire du parc La Luzette, 14 MW dans le Cantal et le Lot) sont également parties prenantes.

Nouveau siège social à Euratlantique

Plus largement, Valorem est propriétaire d'environ 180 MW de projets en énergies renouvelables et détient des participations dans environ 1.500 MW de projets éoliens, hydroélectriques et photovoltaïques en France et à l'international (Caraïbes, Europe du Nord et Afrique). S'y ajoutent 800 MW construits par sa filiale Valrea et 600 MW exploités par son autre filiale Valemo qui assure également la maintenance d'environ 200 autres MW.

Le groupe lancera au printemps les travaux de son nouveau siège social au sein du parc d'activités Newton à Bordeaux-Euratlantique. Valorem entend poursuivre son développement en propre et celui de ses filiales et devrait continuer à recruter en 2018. Elle généralisera également les investissements participatifs à tous ses parcs (possibilité pour les riverains d'investir dans un parc de production d'énergie verte) ainsi que les clauses d'insertion sociale à tous ses chantiers. Enfin, l'année 2018 devrait se conclure par l'inauguration en Guadeloupe d'un parc éolien de 16 MW doté de capacités de prévision, de stockage et de gestion de l'énergie produite. Une innovation développée en interne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :