Réalité virtuelle : Immersion ouvre l'année boursière parisienne !

 |   |  654  mots
Pionnière de la réalité virtuelle, Immersion (Bordeaux) est aussi la première cotation boursière 2016 de la place de Paris.
Pionnière de la réalité virtuelle, Immersion (Bordeaux) est aussi la première cotation boursière 2016 de la place de Paris. (Crédits : D.R)
La société bordelaise pionnière du marché de la réalité virtuelle dont elle est devenue, depuis sa création en 1994, leader européen, réalise ce jour la première entrée en Bourse de l'année sur Alternext. Immersion a clôturé un placement privé de 2,53 M€.

C'est sur une intuition, celle que la réalité virtuelle pouvait devenir l'outil de travail du futur, que le Bordelais Christophe Chartier a créé sa société Immersion en 1994.
A l'époque, la réflexion et les outils sur cette thématique ne sont encore qu'embryonnaires, mais Immersion a su surfer sur les progrès technologiques et surtout s'appuyer sur sa propre R&D (la table tactile collaborative Meetiiim, l'interface 3D Cubtile, les espaces immersifs Diiice, ou VR In Case...) et les 4 brevets mondiaux qu'elle détient (elle en a déposé 5 autres et vient de recruter un ingénieur brevet) pour grandir. Une croissance qui s'est appuyée sur la séduction de clients qui ont tout de suite été de très grands comptes, à l'image d'Airbus Group, Dassault Aviation, Thales Group, PSA Peugeot-Citroën, Renault, Alstom, SNCF, Bouygues Construction, CEA...
Pionnière d'un marché qui a réellement explosé lors de la dernière décennie, avec l'avènement du test, de la conception, de la simulation virtuelle autour, notamment, de la maquette numérique et des expériences immersives, la société Immersion fait désormais partie des leaders européens du secteur.

Chartier - Immersion

Christophe Chartier, fondateur et PDG de la société bordelaise Immersion

15 recrutements supplémentaires en 2016

Un secteur de la réalité virtuelle qui devrait peser 150 Md$ en 2020 si l'on en croit le cabinet d'études Digi-Capital, et dont le développement permet à Immersion de recruter en permanence tout en voyant son chiffre d'affaires croître régulièrement, ce qui lui a d'ailleurs permis de figurer au palmarès du trophée Fast 50 de Deloitte en 2014.
Aujourd'hui Immersion compte 45 salariés, mais en recrutera 13 en 2016. Son chiffre d'affaires, dans un marché français annuel estimé entre 20 et 30 M€, atteint désormais 9,1 M€... dont 9 % réalisés à l'export.
L'entrée en Bourse sur Alternext, au fixing de 15 h 30, ce jour, et qui fait suite à une opération de placement privé préalable de 2,5 M€, concerne de 231.324 actions nouvelles au prix d'émission de 10,95 €. Elle doit permettre à Immersion de poursuivre sa conquête des grands comptes, mais aussi celle des entreprises de taille intermédiaires auxquelles elle propose désormais des offres de services et des produits plus accessibles financièrement.

Première cotation de l'année 2016 à la bourse de Paris

Avec cette entrée en Bourse, qui constitue la première cotation de l'année de la place de Paris, la société Immersion souhaite accélérer son développement, continuer de se structurer, via les embauches, et développer Shariing, plateforme universelle de collaboration permettant de connecter les systèmes de réalité virtuelle, les salles de réunion et les personnels à distance.
Au terme de l'opération boursière de ce jour, le capital de la société Immersion se décompose ainsi : le fondateur Christophe Chartier en détient 78 %, les salariés 2,71 % et les investisseurs qualifiés 18,71 %.

Nouvelle étape boursière et opération de croissance externe en vue ?

"Nous franchissons clairement une nouvelle étape de notre histoire", expliquait ce matin Christophe Chartier à La Tribune Bordeaux. "Mais ce n'est sans doute qu'une étape. Dans 18, voire 24 mois, une fois que nous aurons tiré les bénéfices de cette opération boursière, nous ne nous interdisons pas un appel public à l'épargne pour accélérer notre présence à l'export, notamment. Jusque là, nous avons franchi les frontières aux côtés de nos grands comptes, mais il sera peut-être judicieux d'être plus proactifs à l'avenir", précise le fondateur et PDG d'Immersion.

Un dirigeant qui rappelle aussi que l'introduction boursière offre, via des cessions de parts possibles, de "l'agilité à Immersion dans le cadre de potentielles négociations concernant des opérations de croissance externe..."
S'il ne précise pas plus, il apparaît clairement que pour Christophe Chartier est ses équipes d'Immersion, l'année 2016 devrait être riche en évènements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :