French Tech Bordeaux : qui sont les nouveaux membres du comité de pilotage ?

 |   |  269  mots
Les membres du nouveau comité de pilotage : Stéphane Laurent (Etiam), Tiphaine Bichot (Athome Solution), David Babin (DMIC), Jérôme Leleu (Interaction Healthcare), Christophe Chartier (Immersion) et Bertrand Bussac (Le Wagon)
Les membres du nouveau comité de pilotage : Stéphane Laurent (Etiam), Tiphaine Bichot (Athome Solution), David Babin (DMIC), Jérôme Leleu (Interaction Healthcare), Christophe Chartier (Immersion) et Bertrand Bussac (Le Wagon) (Crédits : French Tech Bordeaux / Twitter)
Une nouvelle phase s'est ouverte jeudi 29 juin avec l'élection du nouveau comité de pilotage de French Tech Bordeaux, composé d'entrepreneurs. A charge pour eux d'impulser une nouvelle dynamique.

L'ambiance n'était finalement "pas si tendue que ça, malgré les derniers mois complexes", observe un participant. L'assemblée générale de l'association French Tech Bordeaux s'est tenue hier soir dans un contexte particulier, marqué notamment par les tensions entre le délégué général, sur le départ, et les entrepreneurs membres du comité de pilotage. Aucun de ces derniers n'avait sollicité de nouveau mandat, chacun souhaitant tourner la page et passer la main. Sans avoir motivé clairement, hier soir, leur décision devant le public rassemblé.

Lire aussi : French Tech Bordeaux à deux jours d'un tournant

L'élection du nouveau comité directeur a pris du temps, notamment en raison du comptage des voix qui a abouti à une égalité, et donc du nouveau vote qui a suivi. Une vingtaine de candidats s'étaient manifestés mais certains n'étaient pas présents lors de l'assemblée générale et n'ont, en toute logique, pas été élus. Des six candidats qui s'étaient présentés sous la bannière d'un collectif, quatre ont été élus : Tiphaine Bichot (Athome Solution / TestLAB), David Babin (DMIC) et Bertrand Bussac (Le Wagon) plus Stéphane Laurent (ETIAM), seul candidat pour le collège des grands groupes). Jérôme Leleu, patron fondateur d'Interaction Healthcare, et Christophe Chartier, figure du numérique et l'innovation implantée à Bordeaux de longue date avec sa société Immersion, ont également intégré le comité de pilotage. Finaliser une nouvelle feuille de route, apaiser les tensions, trouver un modèle économique pérenne moins dépendant des subventions : les défis ne manquent pas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :