Groupama Centre-Atlantique affiche des résultats positifs

 |   |  443  mots
Denis Roumegous, président de la fédération départementale de Gironde et Sylvain Merlus, directeur général délégué de Groupama Centre-Atlantique
Denis Roumegous, président de la fédération départementale de Gironde et Sylvain Merlus, directeur général délégué de Groupama Centre-Atlantique (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
L'assureur mutualiste, basé à Niort et couvrant 10 départements, a vécu une année 2016 jugée positive malgré un contexte climatique compliqué. Groupama Centre-Atlantique va embaucher 62 personnes cette année sur son périmètre géographique.

Groupama Centre-Atlantique, intégrée au groupe mutualiste, couvre la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne, la Haute-Vienne, la Gironde et l'Indre. Dix départements donc, un siège à Niort, 1.535 collaborateurs dont 823 commerciaux et 43 mandataires, et au total 33.000 sociétaires fin 2016, un total stable par rapport à l'année 2015. L'entreprise compte 187 agences dont 1 mobile, installée dans un camion tout équipé qui sillonne la Charente et fait étape hebdomadairement dans 7 villes, à la demi-journée.

Présentant ce matin son bilan 2016, Groupama Centre-Atlantique a annoncé un chiffre d'affaires cumulé de 609 M€, dont 500,1 M€ en IARD (incendies, accidents, risques divers) et 108,9 M€ en assurance-vie. Elle affiche un résultat net social positif de 20,2 millions d'euros, un des meilleurs atteints ces 10 dernières années. Sur 2016, une des principales nouveautés a été le début de la commercialisation au 1er juin des certificats mutualistes, titres analogues aux titres bancaires, mais non soumis aux fluctuations des marchés. Groupama Centre-Atlantique a ainsi collecté 12,1 M€ et devrait proposer une rémunération fixée à 3,1 %.

62 embauches en 2016

"Nos résultats sont positifs malgré un contexte climatique compliqué, avec une sinistralité exceptionnelle, surtout en Indre avec des excès d'eau et en Charente avec la grêle", souligne Sylvain Merlus, directeur général délégué de l'entreprise, qui revendique la place d'assureur leader auprès des agriculteurs et des collectivités locales. "Notre chiffre d'affaires en IARD progresse de 0,6 % par rapport à 2015, l'assurance des particuliers et des professionnels est en croissance de 2 %, le CA de la caisse progresse de 1,2 % en assurance de biens et responsabilité. Le chiffre d'affaires cumulé avec l'assurance-vie est en légère baisse mais en incluant les certificats mutualistes, notre activité économique est en hausse de 1,6 %."

L'entreprise va embaucher en CDI 62 personnes cette année (dont 54 en recrutement externe). Sylvain Merlus a également insisté sur la création récente par les caisses Centre-Atlantique et d'Oc d'une structure de courtage unifiée pour simplifier l'accès des courtiers du Grand Sud-Ouest à ses offres. Un partenariat a également été noué un partenariat avec la startup bordelaise base10. Les agences de Charente-Maritime et de l'Indre permettent désormais, via l'application de base10, aux travailleurs mobiles ou pour ceux qui ont des besoins ponctuels, de louer deux types d'espaces (bureau, salle de réunion) quand ces derniers sont inoccupés par les salariés de Groupama. Le coût est au plancher : 15 € HT la demi-journée pour un bureau, 3 € HT par participant pour une salle de réunion à la demi-journée également.

Lire aussi : A Bordeaux, base10 lève 400.000 euros auprès de la Caisse des dépôts

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :