Les experts-comptables aquitains prennent un virage historique

 |   |  705  mots
Lucas Sarlange (Pôle communication), Alexandre Salas-Gordo (président) et Eric Dumartin (Pôle services aux confrères).
Lucas Sarlange (Pôle communication), Alexandre Salas-Gordo (président) et Eric Dumartin (Pôle services aux confrères). (Crédits : OEC)
Les experts-comptables aquitains seront bientôt néo-aquitains, comme presque tout le monde, et vont accueillir cette année à Bordeaux leur congrès national. Ils viennent aussi de créer un think tank au port de la Lune, car "les experts-comptables ont quelque chose à dire".

Lors de la prestation de serment des nouveaux experts-comptables, ce mardi 7 janvier, Alexandre Salas-Gordo, président de l'Ordre des experts-comptables (OEC) d'Aquitaine, a fait le point sur les chantiers de la profession dans la région. L'année 2020 sera tout d'abord celle de l'organisation à Bordeaux de la plus grande manifestation de la profession : le congrès national des experts-comptables.

"C'est seulement la deuxième fois, depuis 2001, que ce congrès aura lieu à Bordeaux : du 30 septembre au 20 octobre 2020. Nous attendons à cette occasion 5.000 congressistes, qui se réuniront au Parc des Expositions, dans le nouveau Hall 2 Palais de l'Atlantique. Et nous savons que ces congressistes et leurs accompagnants vont générer 11.000 nuitées d'hôtel", appuie Alexandre Salas-Gordo.

Les experts-comptables suivent la loi Notre

Autre chantier : la mutation institutionnelle programmée dans le sillage de la loi Notre, qui va se traduire par la fusion des structures ordinales des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes.

"D'ici fin 2020, nous allons aboutir à la création d'un nouvel Ordre des experts-comptables de Nouvelle-Aquitaine. Celui de Poitou-Charentes va ainsi perdre les experts-comptables de Vendée. Bien sûr la Dordogne, qui faisait partie du Limousin, appartiendra à la nouvelle région. A terme le nombre des experts-comptables qui siégeaient dans ces instances va passer de 52 à 36 dans le périmètre de la Nouvelle-Aquitaine", éclaire Alexandre Salas-Gordo.

Une assemblée générale avec les élus des actuels ordres des trois régions aura lieu le 10 juillet prochain au Château Soutard (Saint-Emilion). Le lancement en juillet à Bordeaux d'un centre de réflexion (think tank) appuyé sur un comité scientifique, auquel participeront notamment des professeurs de l'Université de Bordeaux, est un autre des chantiers sur lesquels travaillent les experts-comptables aquitains.

Création d'un centre de réflexion bordelais

Ce centre de réflexion, qui n'aura pas de nom avant la semaine prochaine, devrait être un levier de lobbying pour défendre la profession.

"L'idée c'est que notre profession puisse amener des éléments pour le redressement de l'économie. Pas question donc d'être uniquement corporatiste. Ce think tank sera financièrement autonome : ce sont bien les experts-comptables qui paieront. Le premier thème sur lequel va travailler ce centre c'est l'attractivité de la profession, tandis que le second portera sur le fiscal. Les experts-comptables ont quelque chose à dire", souligne Alexandre Salas-Gordo, qui espère pouvoir à terme étendre ce centre de réflexion bordelais à l'échelle nationale.

Les 1.040 experts-comptables d'Aquitaine (Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques) emploient 4.500 collaborateurs et accompagnent plus de 110.000 entreprises. Le conseil de l'ordre régional publie régulièrement un baromètre économique qui va lui aussi changer de dimension territoriale.

Alexandre Salas-Gordo futur président national ?

Sur cette partie analyse de tendance, les professionnels du chiffre ont une vision très précise des enjeux. Pour Alexandre Salas-Gordo, 2019 est une année marquée en Aquitaine par une bonne tonicité des PME, dont le chiffre d'affaires a progressé de +2,2 % malgré une évolution décevante de l'investissement, à -0,9 %. Sans être totalement bouché, l'horizon se couvre avec le recul de 9,9 % enregistré à l'export.

"En Gironde, le Brexit va se rajouter aux effets de la guerre économique menée par les Etats-Unis, qui coûte déjà très cher au négoce et à de nombreux opérateurs", résume le président. L'ordre des experts-comptables d'Aquitaine annonce également que son annuaire papier, qui recense tous les professionnels de la région est désormais dématérialisé et accessible en ligne. 2020 est aussi une année d'élections professionnelles avec des scrutins régionaux et nationaux totalement différenciés. Alexandre Salas-Gordo a ainsi annoncé qu'il se présentera au plan national, sous les couleurs de l'Ifec (Institut français des experts-comptables), à la présidence du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables en binôme avec Virginie Vellut, actuelle présidente de l'Ordre des experts-comptables de Champagne.

"Je compte bien être élu, martèle le président aquitain. Si c'est le cas je ferais deux ans de mandat de président et Virginie Vellut deux autres années, dans le cadre d'une présidence tournante", précise l'élu.

Autant dire que les experts-comptables, qui s'opposent également à la réforme des retraites, entendent bien faire parler d'eux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2020 à 17:22 :
L'ordre des Experts Comptables... est il bien utile de garder cette vieilleries pétainistes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :