Quand experts-comptables et avocats s’associent pour créer la Compagnie du droit

 |   |  510  mots
Tristan de La Rivière (à gauche) et Jean-Philippe Romero (à droite).
Tristan de La Rivière (à gauche) et Jean-Philippe Romero (à droite). (Crédits : HL)
Les experts-comptables associés de la Compagnie fiduciaire font le pari de l’inter-professionnalité. Ils s’associent à Tristan de La Rivière, avocat à la Cour, pour créer la Compagnie du droit, société d’avocats. Des recrutements sont en cours.

Il y a d'abord un contexte. La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron, promulguée le 6 août 2015 organise l'inter-professionnalité pour permettre le rapprochement des métiers du chiffre et du droit. Une nouvelle étape a été franchie avec l'ordonnance du 31 mars 2016 faisant ouvertement référence à la possibilité de constituer des sociétés pluri-professionnelles. Même si les décrets d'application destinés à préciser les contours de cette ordonnance n'ont pas encore été publiés, le processus de généralisation de l'inter-professionnalité n'est pas gelé précise la Compagnie fiduciaire qui fête cette année ses 37 ans.

Après une analyse concrète des opportunités, les experts-comptables associés de la société bordelaise qui compte à ce jour près de 11.000 clients et Tristan de La Rivière, avocat à la Cour, ont donc décidé de prendre part à cette mutation. La Compagnie du droit a officiellement été lancée au début du mois d'avril. "On a de la demande. Les premiers retour sont très positifs", souligne Tristan de La Rivière.

Complémentarité, simplification et valeur ajoutée

La Compagnie du droit est une société d'exercice libéral à responsabilité limitée dédiée au service de la défense des intérêts des sociétés, PME-ETI, startups, entrepreneurs, professions libérales et dirigeants. Concrètement, elle propose une offre d'assistance en matière de conseil et de contentieux en droit des affaires, droit social et droit fiscal.

 "L'intervention concertée et harmonieuse d'un expert-comptable et d'un avocat d'affaires apportera une réelle plus-value : proximité, réactivité, facilité d'accès, simplicité, complémentarité, efficacité et surtout optimisation de réponses complètes", avance Tristan de La Rivière.

"Face à la complexité de l'environnement législatif des entreprises, nos clients sont de plus en plus demandeurs de conseils d'experts. En renforçant le lien entre nos deux professions nous créons pour eux de la sécurité et de la valeur ajoutée", complète Jean-Philippe Romero, PDG de la Compagnie fiduciaire qui ajoute : "plus l'entreprise est réduite, plus elle veut de la simplification et donc un interlocuteur unique."

A titre d'exemple, dans le cas d'un recouvrement de créances, enjeu important pour les entreprises, la Compagnie fiduciaire précise que l'expert-comptable détecte et analyse le risque clients, l'huissier gère le recouvrement, l'avocat conseille sur la sécurisation juridique des échanges commerciaux et traite l'éventuelle procédure contentieuse. "D'où l'intérêt de créer une société pluri-professionnelle."

Jean-Philippe Romero et Tristan de La Rivière indiquent avoir fait le choix de l'innovation. Ils sont d'ailleurs les premiers à Bordeaux à se lancer.

Une douzaine de personnes à recruter

"Cette collaboration respecte strictement les normes applicables à chaque profession, gage d'indépendance", ajoute par ailleurs Tristan de La Rivière.

La Compagnie du droit est inscrite au tableau de l'Ordre des avocats de Bordeaux. Elle devrait compter une douzaine de personnes d'ici septembre ou octobre prochain. Les recrutements sont en cours

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :