La fintech Mieuxplacer.com lève 3,5 M€

 |   |  479  mots
Guillaume-Olivier Doré, CEO cofondateur de Mieuxplacer.com
Guillaume-Olivier Doré, CEO cofondateur de Mieuxplacer.com (Crédits : Mieuxplacer.com)
Après un premier tour de table de 2 M€ l'an dernier, la plateforme de conseil et de vente de produits d'épargne en ligne Mieuxplacer.com, installée à Bordeaux et Paris, réalise une seconde levée de 3,5 M€. Ses objectifs : garder une longueur d'avance technologique, pousser les recherches en finance comportementale, lever les barrières grâce à l'intelligence artificielle en tant qu'aide à la décision. Mieuxplacer.com a par ailleurs signé un accord industriel pour intégrer sa plateforme technologique chez un gros gestionnaire d'actifs.

Depuis sa création il y a deux ans par Guillaume-Olivier Doré et Matthieu Sénéchal, Mieuxplacer.com ambitionne de démocratiser l'accompagnement patrimonial personnalisé en s'appuyant sur la technologie. Plus précisément, elle entend "remettre en circulation dans l'économie réelle les 450 milliard d'euros non placés qui « dorment » aujourd'hui sur les comptes courants des Français". La fintech propose aujourd'hui "l'offre digitale la plus étendue de France", explique-t-elle, avec plus de 170 produits d'épargne disponibles et plus de 75 fournisseurs. Après une première levée de fonds de 2 M€ en 2017, la plateforme vient de boucler un 2e tour de table de 3,5 M€ cette fois. L'opération doit lui permettre d' "accélérer la levée des barrières du monde de l'épargne en démocratisant la technologie de conseil en gestion de patrimoine personnalisé auprès du grand public."

"Notre équipe de R&D travaille actuellement avec les meilleurs chercheurs en finance comportementale de Centrale Paris mais également de l'Institut Louis Bachelier Europlace de Finance. La qualité et l'absolue neutralité du conseil fourni à nos clients est au cœur de nos préoccupations. Nous cherchons également à identifier les freins traditionnellement rencontrés sur le marché de l'épargne pour les lever grâce à l'aide à la décision", précise Matthieu Sénéchal, chief science officer et cofondateur de mieuxplacer.com.

La plateforme a mis au point un outil d'intelligence artificielle baptisé Lucy, qui guide l'épargnant potentiel dans ses choix après avoir analysé son comportement bancaire et ses envies.

Lire aussi : Mieuxplacer.com entraine Lucy à conseiller ses clients sur l'épargne


Cofondateur et CEO de Mieuxplacer.com, Guillaume-Olivier Doré assume volontiers un rôle pédagogique :

"L'aide à la décision doit être absolument neutre en matière d'épargne individuelle. Cela reste un des derniers freins sur le marché de l'épargne : nous souhaitons aller plus loin que le conseil, en proposant aux épargnants de comprendre avec précision les produits dans lesquels ils placent leur économies. L'épargne n'est pas une fin en soi, mais un moyen d'accomplissement pour les projets de vie de nos clients. Nous voulons les accompagner dans tous ces moments, pour les aider à les concrétiser."

Une dizaine de recrutements dans les prochains mois

Depuis sa création, Mieuxplacer.com a conseillé plus de 1.500 utilisateurs ayant placé des sommes allant de 10.000 à 500.000 €. Un chiffre qui devrait être largement dopé prochainement :

"Nous avons signé un accord industriel pour intégrer notre plateforme technologique à un asset manager (gestionnaire d'actifs, NDLR) gérant 75 milliards d'euros qui souhaite faire de la distribution directe de produits", annonce à La Tribune Guillaume-Olivier Doré.

Mieuxplacer.com emploie actuellement 25 personnes à Bordeaux et compte également un bureau à Paris. Une dizaine de recrutements est prévue dans les prochains mois, "tous profils. On cherche plus des personnalités que des diplômes", ajoute Guillaume-Olivier Doré.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :