Pollution de l'air : où se situe Bordeaux ?

 |   |  553  mots
Aucune des douze plus grandes agglomérations françaises ne lutte efficacement contre la pollution de l'air.
Aucune des douze plus grandes agglomérations françaises ne lutte efficacement contre la pollution de l'air. (Crédits : Agence APPA)
La métropole bordelaise arrive au 6e rang des douze plus grandes agglomérations françaises en matière de lutte contre la pollution de l'air par la circulation automobile, selon un classement établi par le Réseau action climat, Greenpeace et l'Unicef. Bordeaux peut donc mieux faire notamment en matière de zone à faibles émissions. Mais les trois ONG précisent "qu'aucune des villes étudiées ne va aujourd’hui assez loin pour protéger efficacement ses habitants de la pollution de l’air."

Ce n'est pas la qualité de l'air qui est mesurée par ce classement élaboré par le Réseau action climat, Greenpeace et l'Unicef mais les "solutions existantes dans ces agglomérations et l'action engagée par les municipalités et métropoles ces cinq dernières années pour lutter contre la pollution automobile". Les trois ONG ont notamment retenu la mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) et les politiques de sortie du diesel et de l'essence, de réduction de la place de la voiture, d'aides financières pour changer de mode de transport ou de véhicule, de développement du vélo et des transports en commun et les mesures spécifiques pour protéger la santé des enfants.

Le résultat de ce classement place l'agglomération bordelaise au 6e rang :

Qualité de l'air Réseau action climat

Le classement établi par les trois ONG. Cliquez sur l'image pour l'agrandir (crédits : RAC, Greenpeace, Unicef).

Pas de zone à faible émission à Bordeaux

Selon les trois ONG, la métropole bordelaise bénéficie "d'un budget vélo par habitant et par an élevé et d'une importante offre de stationnements, par rapport à la plupart des autres agglomérations" mais "doit en revanche avancer sur la mise en place d'un réseau express vélo". Le gros point noir identifié à Bordeaux est l'absence de décision des élus sur la mise en place d'une zone à très faibles émissions (ZFE), malgré les études qui ont montré son intérêt pour protéger la population de la pollution de l'air. Conclusion des ONG : "Bordeaux doit accélérer sa transition vers des modes de transport durables".

Selon le sondage Elabe / La Tribune, publié le 9 octobre dernier, l'environnement est en effet cité par 44 % des Bordelais ayant répondu à la question "parmi les thèmes suivants, quelles doivent être selon vous les priorités d'action pour le prochain maire de Bordeaux ?" plaçant ainsi l'environnement comme leur 1ere préoccupation.

Lire aussi : Municipales 2020 : l'environnement, sujet clé du prochain mandat à Bordeaux

Ces problématiques tiendront donc une bonne place dans la campagne électorale. En matière de qualité de l'air, le maire de Bordeaux Nicolas Florian vient de signer une "charte de bonne pratique environnementale" avec les croisieristes pour limiter l'impact de la cinquantaine de paquebots qui stationnent désormais chaque année devant les quais de Bordeaux, notamment en termes d'émissions polluantes dans l'air et dans l'estuaire. De son côté, Thomas Cazenave, le candidat LREM propose la création d'une ZFE à Bordeaux pour bannir d'ici à 2026 les moteurs thermiques pour les transports en commun et les véhicules logistiques.

Aucune ville n'est au niveau

Malgré des contrastes assez nets entre les premiers et les derniers de ce classement, les trois ONG soulignent qu'aucune n'a mis en œuvre d'actions suffisantes :

"Bien que le rôle majeur des transports dans la pollution atmosphérique, et aussi dans le réchauffement climatique, ait été démontré, la très grande majorité des villes et métropoles françaises tardent à s'engager vers la fin des véhicules essence ou diesel et la sortie du tout-voiture. Toutes les métropoles ont en commun le manque d'actions visant à protéger les enfants de la pollution de l'air, et ce malgré les études récentes démontrant les risques spécifiques pour leur santé."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :