Nautisme : Fountaine Pajot a investi 14 M€ au 1er semestre

 |   |  461  mots
Le Victoria, un des plus grands modèles de Fountaine Pajot.
Le Victoria, un des plus grands modèles de Fountaine Pajot. (Crédits : Fountaine Pajot - Gilles Martin-Raget)
Le chantier naval Fountaine Pajot, spécialisé dans la conception et la fabrication de catamarans de plaisance, dont il est un des leaders mondiaux, profite de la croissance du marché pour miser sur son développement.

Le chantier naval Fountaine Pajot, à Aigrefeuille d'Aunis (Charente-Maritime), tout près de La Rochelle, n°2 mondial de la construction de catamarans de haute mer, publie les résultats du premier semestre de son exercice 2017-2018 (du 1er septembre au 28 février), au cours duquel l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 44 M€ contre 29 M€ l'an dernier pendant la même période. La direction du groupe souligne qu'elle a recruté 70 personnes au cours du semestre, ce qui porte son effectif à près de 700 salariés, et qu'elle poursuit l'adaptation industrielle du chantier naval, au travers de son plan interne "Océan40".

Tous les indicateurs clés sont à la hausse, notamment le résultat d'exploitation (mesure de l'exploitation courante de la société, hors éléments exceptionnels ou financiers) qui progresse de +65,9 %, à 4,6 M€. Le résultat courant avant impôt suit une trajectoire quasiment identique et, une fois retiré de ce dernier l'intéressement et la participation des salariés (911.000 €) puis l'impôt sur les bénéfices (1 M€), le résultat net du chantier naval s'établit à 2,3 M€, en hausse +27,8 %.

Fountaine Pajot sécurise ses débouchés

"Les actions menées ont permis l'accélération des rythmes de production et une forte croissance du chiffre d'affaires sur ce premier semestre 2017/18.... Profitant du rebond du marché du nautisme" souligne la direction du groupe.

Fountaine Pajot a investi 14 M€ au cours de ce premier semestre : dans le développement de nouveaux modèles, avec l'Astréa 42 (voile) mais aussi un voilier amiral de 67 pieds et un Motor Yacht en préparation ; l'extension des locaux d'Aigrefeuille, qui s'achèvera en juillet, et la prise de participation menée de concert avec le fonds d'investissement Nextstage au sein de Dream Yacht Charter, que le communiqué de Fountaine Pajot présente comme la première compagnie charter de location de bateaux de croisières au monde. Ainsi cette opération, annoncée l'an dernier, vient d'être bouclée.

Avec Dream Yacht Charter, fondé par le Français Loïc Bonnet aux Seychelles en 2001, Fountaine Pajot sécurise ses ventes. Car depuis la crise financière de 2008 les compagnies charter se sont imposées comme un débouché déterminant pour les catamarans de Fountaine Pajot. Nextstage et Fountaine Pajot vont investir plus de 25 M€ dans le capital de Dream Yacht Charter, dont plus de 11 M€ pour le seul chantier naval charentais-maritime. Rappelons que Fountaine Pajot a par ailleurs récemment annoncé le 16 mai dernier la reprise du chantier naval rochelais Dufour Yachts, spécialisé dans les yachts monocoques haut de gamme, pour 22,6 M€. Inventeur du catamaran de plaisance, Fountaine Pajot est en train de mettre le turbo pour rattraper le n°1 mondial de la spécialité, CNB-Lagoon (groupe Bénéteau), à Bordeaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :