Bordeaux Métropole : un marché public d'étude urbaine pour densifier la ZAE Jean Zay

 |   |  316  mots
La zone d'activité économique Jean Zay est située à Cenon sur la rive droite de la métropole bordelaise.
La zone d'activité économique Jean Zay est située à Cenon sur la rive droite de la métropole bordelaise. (Crédits : Grand Projet des Villes Rive Droite)
Une consultation pour un marché public d'étude urbaine portant sur les 21,4 hectares de la zone d'activité économique Jean Zay, à Cenon, vient d'être lancée par le Grand projet de villes Rive droite. Les candidatures sont à déposer avant le 16 décembre.

Identifier le potentiel de densification, notamment sur le plan foncier et immobilier, et de renouvellement urbain de la zone d'activité économique (ZAE) Jean Zay à Cenon : c'est l'objectif de l'avis de marché public lancé par le groupement d'intérêt public (GIP) Grand projet de villes Rive droite qui rassemble quatre communes de la métropole bordelaise : Floirac, Cenon, Lormont et Bassens.

1.500 emplois salariés privés

"Il s'agit de lever les préalables et de disposer des prérequis pour travailler à une densification de la zone et susciter l'intérêt des acteurs privés dans une logique d'urbanisme négocié", indique le GIP. La ZAE Jean Zay, située dans le quartier prioritaire Palmer-Sarraillère-8 mai 45 et desservie par la ligne A du tramway, s'étend sur 21,4 hectares. Elle concentre 520 TPE, PME et PMI actives notamment dans les secteurs des services, de la construction et de la petite industrie. Cela représente environ 1.500 emplois salariés privés, soit 40 % du total de Cenon.

ZAE Jean Zay à Cenon

Les périmètres concernés par le marché public d'étude urbaine (crédits : GPV Rive droite)

A l'issue de l'étude de densification, le prestataire devra être en mesure d'établir une méthodologie de mise en œuvre. "Pour permettre la densification des parcelles privées, des fonciers ont été identifiés pour la relocalisation temporaire d'entreprises (potentiellement en bail précaire) dans le cadre d'opérations tiroirs permettant la démolition puis la reconstruction des nouvelles opérations immobilières", précise le GIP qui recherche un prestataire réunissant les compétences suivantes : urbanisme, paysage, et aménagement ; architecture, économie de la construction et montage d'opération ; programmation économique (artisanat/bureau) ; ingénierie de l'environnement, des voiries réseaux divers, et stationnement.

Il s'agit d'un marché de deux ans à compter de janvier 2020. La date limite de réception des offres est fixée au lundi 16 décembre à midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :