Pfizer produira en Nouvelle-Aquitaine le principe actif du Paxlovid, sa pilule anti-Covid

Le laboratoire américain Pfizer annonce un plan d'investissement de 520 millions d'euros en France. Il s'appuiera notamment sur l'entreprise française Novasep et tout particulièrement sur son site situé à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) où Pfizer entend produire un principe actif de son traitement anti-Covid.

2 mn

(Crédits : DADO RUVIC)

Le laboratoire américain, devenu leader du marché des vaccins anti-Covid avec l'allemand BioNTech, poursuit une stratégie de croissance effrénée. En France, cela se traduit un par un plan d'investissement d'un demi-milliard d'euros sur cinq ans officialisé ce 17 janvier. Objectif : muscler l'innovation et la recherche et la production de traitements contre le virus du Covid-19. Dans ce contexte, Albert Bourla, le PDG de Pfizer, a indiqué à BFM TV qu'il s'apprête à confier au sous-traitant pharmaceutique français Novasep une partie de la production mondiale du principe actif de sa pilule anti-Covid. Le Paxlovid a été approuvé mi-décembre par l'Agence européenne des médicaments.

Créé en 1995 et basé à Lyon, Novasep s'est spécialisée dans la purification de molécules et les produits de synthèse. Elle emploie 1.250 personnes sur huit sites industriels dans le monde, dont un à Mourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques, à 30 km au nord-ouest de Pau, sur le bassin industriel de Lacq. C'est ce site de Novasep (laboratoire Finorga), qui emploie 180 salariés, qui sera chargé de produire une partie de la production mondiale du principe actif du Paxlovid. Le site a lancé l'an dernier un plan de modernisation de 6,1 millions d'euros financé en partie par le plan France Relance.

L'ingrédient pharmaceutique fabriqué à Mourenx alimentera les laboratoires européens chargés de la fabrication du Paxlovid. La production devrait débuter au 3e trimestre 2022. Pfizer assure que cette pilule anti-Covid réduirait de 89 % le risque d'hospitalisation ou de décès dans les trois jours suivant l'apparition de symptômes du Covid-10. L'entreprise américaine souhaite produire jusqu'à 120 millions de boîtes de ce médicament dans le monde dès cette année.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.