Gaz de Bordeaux s'empare de la Principauté de Monaco

 |   |  585  mots
Siège de Gaz de Bordeaux, place Ravezies.
Siège de Gaz de Bordeaux, place Ravezies. (Crédits : Gaz de Bordeaux)
Après s'être imposé comme le seul acteur régional d'envergure nationale sur le marché du gaz en France, Gaz de Bordeaux s'attaque à l'export et devient le fournisseur exclusif de la Principauté de Monaco!

La société Gaz de Bordeaux, filiale de Bordeaux Métropole Energies (société d'économie mixte locale à forme anonyme créée fin 2017), spécialisée dans la distribution de gaz naturel, annonce la signature de son premier contrat de vente à l'export. Gaz de Bordeaux vient ainsi de remporter l'appel d'offre passé par la Société monégasque de l'électricité et du gaz (Smeg) pour alimenter l'ensemble de la principauté.

La Smeg a refusé de préciser le montant de ce contrat de deux ans, qui représente un volume de 140 gigawatts/heure. Gaz de Bordeaux va alimenter en gaz naturel 2.400 points de consommation dans la principauté qui seront utilisés aussi bien par les particuliers que les entreprises. Gaz de Bordeaux achète le gaz sur le marché international puis le fait acheminer à destination de la clientèle.

"Concrètement le gaz est transporté par gazoduc jusqu'à un point à la frontière monégasque. Nous allons commencer à approvisionner l'ensemble de la principauté à compter du 1er janvier 2019", éclaire Cyril Vincent, directeur énergie et clients à Gaz de Bordeaux.

Du Gaz de Bordeaux pour tous les Monégasques...

Gaz de Bordeaux, qui emploie 150 personnes pour un chiffre d'affaires de 402 M€ en 2017, n'a pas remporté ce marché sans être mis en concurrence.

"Après avoir consulté six fournisseurs européens, nous avons décidé de retenir Gaz de Bordeaux, qui nous a proposé l'offre la plus compétitive tout en proposant les meilleures garanties de service requises. Nous sommes ravis de démarrer cette nouvelle collaboration dès 2019 et de compter Gaz de Bordeaux parmi nos fournisseurs majeurs", rembobine ainsi Thomas Battaglione, administrateur directeur général de la Smeg.

Le directeur général de Gaz de Bordeaux, Philippe Denis, se félicite quant à lui de l'ampleur de ce succès. " ... Nous sommes particulièrement fiers d'assurer l'alimentation en gaz naturel de l'ensemble des habitants, des établissements publics et privés de la Principauté de Monaco" relève-t-il.

De 46 communes à plus de 1.500 en dix ans

Dans une grande région qui n'a jamais connu de GDF (Gaz de France) que le nom, puisque les infrastructures gazières du Sud-Ouest ont été développées par Elf Aquitaine (devenu Total) dans le cadre de l'exploitation du gaz de Lacq, Gaz de Bordeaux (descendant de la Régie municipale du gaz de Bordeaux) approvisionnait 46 communes de Gironde dont Bordeaux en gaz naturel en 2008, qui est l'année de sa création et de la libéralisation du marché du gaz. Il s'agissait alors pour Gaz de Bordeaux de survivre à la volonté d'expansion territoriale des gros joueurs comme GDF Suez ou l'Italien ENI, qui entrera un temps au conseil d'administration.

Depuis les choses ont bien changé puisque Gaz de Bordeaux approvisionne désormais des clients dans 45 % des 36.000 communes françaises et totalise 255.000 clients, dont 40.000 professionnels. Cette puissante expansion s'est jouée au cours des années 2010. Fin 2015 l'entreprise vendait 9 terrawatts/heure (TWh) par an avec un objectif à 12 TWh pour pouvoir jouer dans la cour des grands. Un objectif qui a été atteint et dépassé dans des délais records puisque Gaz de Bordeaux a atteint la barre des 13 TWh dès 2017. L'entreprise, qui dépend de la Métropole, est le seul fournisseur de gaz naturel en France a bénéficier de la certification NF Service Relation Client. Gaz de Bordeaux est aussi une entreprise qui a été classée pour la deuxième fois consécutive "fournisseur N°1 pour la qualité de ses services aux professionnels".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :