Les artisans en difficulté mieux diagnostiqués en Gironde

 |   |  365  mots
Nathalie Laporte, présidente de la CMA de la Gironde
Nathalie Laporte, présidente de la CMA de la Gironde (Crédits : Pascal Rabiller)
Au début de l’été, la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Gironde a lancé une plateforme d’écoute dédiée au diagnostic des problèmes financiers des artisans.

Depuis le début de l'été, la Chambre de métiers et de l'artisanat de la Gironde, présidée par Nathalie Laporte, a mis en service un numéro vert, le 0 805 950 006 (de 8 h à 20 h), pour mieux prévenir les difficultés financières de ses ressortissants.

"Avec ce numéro vert nous visons les artisans qui ont la tête dans le guidon. Au bout du téléphone, nous mettons une personne qui va poser des questions qui nous ferons comprendre s'il y a un problème de manque de visibilité ou de tensions financières. Nous avons mis toute une équipe dédiée à ce service", éclaire Nathalie Laporte, qui préside la Chambre de métiers et de l'artisanat de Gironde.

Pour être pleinement efficace, la CMA Gironde a aussi mis en place un service d'autodiagnostic en ligne, sur Internet. "En répondant aux questions posées, l'artisan génère en fin de parcours une cotation chiffrée qui va lui permettre de se situer. S'il atteint un score de cinq, cela signifie qu'il a un problème. Entre deux et cinq il s'agit d'un petit soucis", relève Nathalie Laporte.

Des problèmes financiers mais aussi des burn out

Cette initiative a d'abord été présentée à Saint-Denis-de-Pile, dans l'Entre-Deux-Mers, en partenariat avec la Société Générale, qui peut par exemple proposer des solutions de type microcrédit en cas de tension financière.

"L'artisanat fonctionne plutôt bien mais moi, mon projet de mandature c'est de trouver des aides concrètes pour les artisans. Il faut savoir qu'au plan national 37 % des artisans du BTP disent avoir été victimes ou être proches d'un burn out, et en Gironde certains d'entre eux se sont suicidés, comme en Charente d'ailleurs", égrène Nathalie Laporte, gérante de la société de peinture Laporte, à Bazas (Gironde), qui est adhérente à la Fédération Française du Bâtiment (FFB).

Ce dispositif innovant devrait être graduellement étendu. Sans doute à commencer par les chambres de métiers et de l'artisanat de Dordogne et du Lot-et-Garonne, qui appartiennent à une structure consulaire interdépartementale commune à laquelle participe la CMA de Gironde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :