Réalité augmentée : SolidAnim va ouvrir un studio de production à Bordeaux

 |   |  526  mots
(Crédits : SolidAnim)
Un nouvel acteur de la production audiovisuelle et vidéoludique vient de s'installer sur les rives de la Garonne. Fraîchement arrivée d'Ile-de-France, SolidAnim, réputée dans le domaine de l'animation 3D et de la réalité augmentée, projette l'ouverture d'un studio de production virtuelle à Bordeaux.

"Star Wars Rogue One", "Warcraft", "Alice au Pays des Merveilles", "Ghostbusters" : ce sont quelques-unes des collaborations de SolidAnim, qui a installé au mois de septembre son siège social et son service R&D rue Judaïque, à Bordeaux. L'entreprise excelle dans la production virtuelle pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo et sera également au générique de la nouvelle adaptation de "Croc Blanc", un film d'animation attendu pour mars 2018.

Un studio de production à Bordeaux

Créée il y a dix ans à Ivry (Val-de-Marne), SolidAnim compte désormais une quinzaine de salariés en CDI, un studio de réalisation à Angoulême et projette d'en créer un second à Bordeaux l'an prochain. "L'objectif est de disposer d'un espace de 800 à 1.500 m2. Pour des questions de coûts et de place, on se voyait mal créer cet espace en Ile-de-France", explique Aurélien Schmitter, le directeur général délégué.

Leur arrivée à Bordeaux s'explique par le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, l'attractivité de la ville et sa nouvelle proximité avec Paris et Angoulême, via la LGV. "Il y a aussi tout un tissu local très intéressant dans le domaine du jeux vidéo notamment", salue Aurélien Schmitter, avant de présenter le cœur de métier de l'entreprise :

"Nous avons deux activités principales. L'animation 3D et la capture de mouvement, d'une part, et les effets spéciaux en temps réel et la réalité augmentée avec notre outil SolidTrack, d'autre part. Angoulême devrait se concentrer sur l'animation 3D tandis que Bordeaux portera le volet production virtuelle et la R&D."

Avec déjà deux nouvelles recrues à Bordeaux, SolidAnim espère continuer à grandir dans les trois prochaines années avec une trentaine de recrutements potentiels dans la production (infographistes et développeurs) et le service commercial. Après un volume de plus de 2 M€ l'an dernier, le chiffre d'affaires de SolidAnim devrait se maintenir à ce niveau en 2018.

Des projets avec France Télévision

"Notre atout principal, SolidTrack, est une solution permettant de tourner en studio en affichant les décors virtuels en temps réel tant pour les acteurs, via un retour écran, que pour le réalisateur qui voit s'afficher le produit quasi-fini en temps réel", poursuit le dirigeant. C'est grâce à cette innovation sans équivalent "qui permet des gains de temps et d'argent en limitant les coûts de post-production" que SolidAnim s'est fait connaître, notamment aux Etas-Unis où un bureau de représentation a été ouvert en 2015.

Forte de ses références prestigieuses, l'entreprise a de nombreux projets en magasin. "Nous travaillons sur l'animation 3D d'un long métrage pour France Télévision sur l'histoire de Notre-Dame-de-Paris qui sera entièrement tourné à Angoulême", indique Aurélien Schmitter. En plus de l'émission "Scientastik" sur France 4, d'autres projets sont en cours avec les chaînes du service public ainsi que des développements sur le marché chinois.

Prochaine étape : outre l'ouverture du studio bordelais, SolidAnim devrait boucler une nouvelle levée de fonds d'un million d'euros début 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :