Nestlé vend l'eau Quézac au Béarnais Ogeu

 |   |  543  mots
Le groupe béarnais Semo (Ogeu) poursuit, avec l'acquisition de Quézac, sa stratégie de leadership national dans l'eau à forte identité régionale.
Le groupe béarnais Semo (Ogeu) poursuit, avec l'acquisition de Quézac, sa stratégie de leadership national dans l'eau à forte identité régionale. (Crédits : D.R)
Nestlé Waters France annonce l’ouverture de négociations concernant la reprise de sa filiale qui embouteille l’eau minérale Quézac, par le groupe béarnais Semo-Ogeu, leader régional des eaux minérales embouteillées.

Quézac, numéro 5 français des eaux gazeuses naturelles avec une production de 77 millions de cols par an (50 salariés, 15 M€ de chiffre d'affaires) en Lozère, continuera de "s'appelerio Quezac" mais va quand même quitter le giron de Nestlé Waters France pour rejoindre celui du groupe béarnais de la Société des eaux minérales d'Ogeu (Semo).
Une acquisition qui s'inscrit pleinement dans la stratégie économique de Semo, désormais leader national des eaux minérales régionales avec 150 millions de litres produits chaque année dont 40 % d'Ogeu.

Mais c'est aussi le résultat d'une stratégie de continuité pour Nestlé qui ne cesse de se désengager de ces mêmes eaux à forte identité régionale. En 2013 en effet, Nestlé, qui exploite les eaux Contrex, Hépar, Vittel, Perrier et San Pellegrino, avait déjà cédé l'eau bretonne Plancoët (54 millions de bouteilles, 9 M€ de CA) au groupe béarnais basé à Ogeu-les-bains (120 salariés, 65 M€ de chiffre d'affaires après l'acquisition de Quézac).

Concernant la cession de Quézac, Nestlé a déjà été en négociations exclusives avec Eric Besson, propriétaire des Sources du Pestrin. Echec. Puis avec un autre acteur, Nérios. Echec également, en raison notamment d'un blocage de la CGT. Cette fois-ci, c'est donc un 3e cycle de négociations exclusives qui débute.

Ogeu

Stratégie "eaux régionales" confirmée

La Semo a, au fil des ans, fait l'acquisition de la source de Beaupré (Var), qui produit la Ste-Baume, et de la source parisienne de Val Saint-Lambert (toujours auprès de Nestlé) pour lancer l'eau minérale "Chevreuse".
La Semo, présidée par Jean-Hervé Chassaigne (qui rencontrera les salariés de Quézac le 26 octobre pour leur présenter le projet de son groupe), descendant de la famille fondatrice en 1820, entend reprendre des positions en France, notamment à Bordeaux où, après des années d'absence, Ogeu vient de décrocher l'exclusivité de la fourniture d'eau pendant l'évènement "Bordeaux Tasting" (deux jours de dégustations de vins les 10 et 11 décembre) porté par le magazine Terres de vin.

Depuis Singapour, "irriguer" l'Asie

Ogeu entend aussi prendre des positions à l'export, principalement en Asie. Après avoir ouvert à Singapour, en 2015, un bureau commercial qui mobilise deux collaborateurs chinois, la Semo a créé une filiale baptisée Ogeu Asia, qui assure la distribution de ses eaux au Japon. Depuis Singapour, le groupe béarnais souhaite irriguer les marchés de toute la région, à commencer par la Chine bien sûr, mais aussi l'Indonésie.

Un vrai virage stratégique commercial qui fait suite à une politique plus ancienne de diversification en direction de la gammes des sodas dont le cola Sowest qui devrait changer de nom prochainement faute d'avoir trouvé son public, mais qui devrait s'enrichir très prochainement avec le lancement d'une nouvelle marque : Ogeu Fruizz.
Par ailleurs, le groupe détenu à 88 % par la famille fondatrice (Chastenet), est également présent dans le secteur de la bière avec Hapchot (Hossegor), Sarriat, blonde des Pyrénées brassée à l'eau du Piemont, et Guéthary, bière brassée à Bayonne, trois bières qui sont comme les eaux du groupe béarnais, marquées du sceau du marketing territorial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2017 à 22:00 :
félicitations MR CHASSAIGNE pour la reprise du site QUEZAC.
je suis lozérien de souche né a florac;expatrié a AUTUN saone et loire,
longue vie a l'eau de QUEZAC
Sincères salutations
Réponse de le 07/08/2017 à 15:52 :
a côté de ça à Ogeu monsieur chassaigne semble silencieux sur le projet de carriere qui va se faire sur le bassin versant alimentant la source

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :