Biotechs : Pierre Calleja, son fondateur, quitte Fermentalg

 |   |  580  mots
Philippe Lavielle a été nommé au poste de président  du conseil d’administration de Fermentalg.
Philippe Lavielle a été nommé au poste de président du conseil d’administration de Fermentalg. (Crédits : DR)
Le fondateur de Fermentalg, biotech libournaise spécialisée dans la production d’huiles et de protéines issues des microalgues, qui avait déjà renoncé à la direction générale de l’entreprise, confiée fin 2015 à Andrew Echatti, vient de démissionner de tous ses mandats. Philippe Lavielle prend la présidence du conseil d’administration.

L'annonce du départ de Pierre Calleja, fondateur du Fermentalg, qui vient officiellement de démissionner de tous ses mandats, apparait comme la conclusion logique d'un processus entamé avec la nomination en décembre dernier d'Andrew Echatti au poste de directeur général de la société, marquant l'entrée de cette biotech fondée en 2009 dans sa phase industrielle. La société de Libourne, spécialisée dans la production d'huiles et de protéines issues des microalgues à destination des marchés de l'alimentation humaine et animale et ceux de la chimie verte, est désormais présidée par Philippe Lavielle, dont la cooptation au conseil d'administration en mai dernier avait été ratifiée lors de l'assemblée générale de Fermentalg fin juin à Bordeaux.

Cet expert en biotechs, âgé de 56 ans, marié et père de trois enfants, diplômé d'HEC et de l'International Institute for Management Development (IMD), est rompu au management de sociétés innovantes. Il a notamment passé plus de 20 ans au sein du groupe Genencor, précurseur dans le domaine des enzymes industriels, avait de rejoindre Virdia, société spécialisée dans le développement de solutions industrielles innovantes pour la production de biocarburants et de bioproduits, dont il a été le PDG de 2011 à 2014. Depuis juillet 2014, il avait pris plusieurs fonctions d'administrateur au sein de startups californiennes.

Remerciant Pierre Calleja "pour la réussite de la phase de transition engagée il y a 9 mois et qui a permis de mettre en place une nouvelle gouvernance conforme au potentiel et aux ambitions de la société", Philippe Lavielle a précisé avoir initié, depuis sa nomination comme administrateur en mai dernier, "un important travail, en étroite collaboration avec la direction générale, afin de préciser les objectifs stratégiques élaborés début 2016".

Développement international

Fermentalg a en effet annoncé la finalisation de son procédé de production optimisé de DHA, acide gras essentiel de la famille des oméga-3, ultime étape de pré-industrialisation, réalisée dans les installations scientifiques de la société à Libourne. Ce process book optimisé a été finalisé après plusieurs cycles de production dans les fermenteurs du site de Libourne. Il servira de base à la production à grande échelle, notamment sur le site industriel d'ARD (Agro-industrie recherches et développements), basée près de Reims dans la Marne, société avec laquelle Fermentalg a signé un accord d'industrialisation en mai dernier. Fermentalg confirme ainsi son objectif de mettre sur le marché ce premier produit d'ici la fin de l'année, l'une des missions de Philippe Lavielle étant de travailler au développement international de la société.

Fermetalg poursuit en parallèle la construction de son unité de développement industriel à Libourne dont la livraison est prévue ce trimestre après un investissement de 6,2 M€ sur un budget total estimé à 23 M€. La mise en service de ce site, calée sur le démarrage de la production en propre, est confirmée pour 2018.

"Fermentalg entre désormais dans une phase d'industrialisation et de commercialisation de ses premiers produits, et le temps est venu pour moi de me consacrer à d'autres projets", a commenté Pierre Calleja, qui détient toujours 7 % de la société cotée sur Euronext à Paris, dont le capital reste inchangé, les fonds Emertec 4 et Demeter 2 détenant respectivement 18 et 13 %, le fonds Ecotechnologies de Bpifrance 10 %, Bpifrance participations 6 %, le reste étant réparti entre divers actionnaires à moindres parts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :