Pour s'élever, les nacelles d'Accès Industrie se replient en France

La société Accès Industrie (Lot-et-Garonne), spécialisée dans la location de chariots télescopiques et de nacelles et plateformes élévatrices, a opéré un repli stratégique sur le marché le plus porteur de son activité : la France… où son chiffre d’affaires s’élève à nouveau.

3 mn

Les chantiers de stades (ici Bordeaux), de bâtiments commerciaux et industriels de plus en plus originaux nécessitent de plus en plus de machines élévatrices. Acces Industrie, désormais replié en France, compte bien en profiter pour redevenir rentable.
Les chantiers de stades (ici Bordeaux), de bâtiments commerciaux et industriels de plus en plus originaux nécessitent de plus en plus de machines élévatrices. Acces Industrie, désormais replié en France, compte bien en profiter pour redevenir rentable. (Crédits : D.R)

L'année 2015 aura marqué la fin d'un tournant stratégique pour la société Acces Industrie (siège à Tonneins - Lot-et -Garonne). En effet, à l'issue de son dernier exercice, la société cotée en bourse s'est séparée définitivement de sa dernière filiale étrangère. Après avoir fermé ses filiales espagnoles, portugaises, Accès Industrie a vendu Maroc Elévation, sa dernière filiale étrangère, au groupe Loxam, plus précisément à sa filiale marocaine, Atlas Rental.
Une opération neutre sur le plan social puisque tous les collaborateurs "Accès" ont été conservés et ont aussi été promus dans la nouvelle organisation mise en place au Maroc.
Depuis juin dernier, donc, Accès Industrie (330 salariés, dont une soixantaine en Aquitaine. 51,5 M€ de CA en 2014) est uniquement présente commercialement en France. Une stratégie qui a été mise en place alors que Daniel Duclos, le fondateur en 1997 d'Accès Industrie, était encore aux commandes. Son départ, acté fin décembre 2015 (il reste actionnaire), marque une accélération de cette stratégie par l'équipe dirigeante de la société et son principal actionnaire depuis 2006, le fonds d'investissement français Butler Capital Partners.

Acces Industrie dirigeants

(De gauche à droite) Pascal Meynard et Eric Lacombe, direction générale d'Accès Industrie

Repli sur la France achevé en juin dernier

"Nous avons, petit à petit, quitté les marchés espagnols et portugais qui n'étaient plus porteurs d'activité pour nous. Au Maroc c'est différent car l'activité fonctionnait bien mais l'éloignement par rapport à Tonneins posait des problèmes structuraux. La France reste pour nous un marché en développement, malgré la concurrence, malgré le ralentissement du BTP, explique Eric Lacombe, DG d'Accès Industrie. Le marché français reste extrêmement porteur pour nous et nos 30 implantations commerciales."

Porteur parce que le parc des 4.800 machines de la société lot-et-garonnaise est sollicitée principalement par les constructeurs de bâtiments industriels et commerciaux.

"Nous n'avons pas été, de fait, impactés par la baisse des chantiers de logements ou le repli des travaux publics. Nos machines sont, au contraire, de plus en plus sollicitées sur des chantiers de construction de bâtiments originaux, voire atypiques, des constructions de stades, ou de rénovation aux techniques complexes ou innovantes", assure Eric Lacombe.

Gagner de l'argent dès la fin de cette année 2016 ?

La société enregistre une hausse des demandes, mais aussi une évolution de celles-ci. Les manières de construire évoluent, les gestes architecturaux sont de plus en plus spectaculaires dans des domaines qui étaient jusque-là peu créatifs. Les machines élévatrices nécessaires à leur construction doivent pouvoir répondre à de nouvelles contraintes constructives.
Dans ces conditions, et même si les chiffres ne seront présentés officiellement par la direction que le 26 février prochain, l'activité 2015 se présente favorablement.

"Notre CA France 2015 connaît une légère augmentation alors que nous avions 100 machines disponibles de moins par rapport à l'exercice précédent et que nos prix de location sont plus bas. C'est encourageant et cela va renforcer la pertinence du business plan à trois ans que nous allons présenter aux actionnaires à l'occasion de la présentation des chiffres 2015", explique Eric Lacombe.

Un plan qui doit ramener Accès Industrie vers une exploitation positive dès la fin de l'exercice 2016 alors que ses résultats étaient en recul depuis quatre ans.
Alors que la concurrence, celle des spécialistes nationaux, des importants généralistes de la location et des petits spécialistes locaux, connaît un phénomène de forte concentration, Accès Industrie n'envisage pas d'opération de croissance externe.

"Notre périmètre est suffisant, notre maillage du territoire aussi. Nos projets passent plutôt par des investissements en machines qui vont nous permettre d'adresser des nouveaux marchés, ceux des très gros comptes de la construction par exemple auprès de qui nous devons encore nous renforcer", souligne le DG.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.