Logistique : Geodis renforce l'agence de Bordeaux

 |   |  772  mots
Son nouveau site de Bruges près de Bordeaux doit permettre à Geodis de renforcer ses positions sur le marché local de la logistique et tout particulièrement sur celui du vin.
Son nouveau site de Bruges près de Bordeaux doit permettre à Geodis de renforcer ses positions sur le marché local de la logistique et tout particulièrement sur celui du vin. (Crédits : Pascal Rabiller)
Geodis Distribution & Express (filiale de Geodis, elle-même filiale de SNCF Logistics, 6,8 Md€ de CA annuel, 30.000 collaborateurs, présent dans 67 pays) vient d’inaugurer à Bruges, près de Bordeaux, une nouvelle agence qui renforce ses positions en Gironde.

Le nouveau site logistique est situé à deux pas de l'ancien qu'elle a occupé pendant 35 ans, et pourtant la nouvelle agence dont vient de prendre possession la société Geodis Distribution & Express est à des années lumière de l'ancienne.
En termes de modernisme, d'ergonomie et aussi d'espace, Geodis se dote d'une agence qui lui offre les moyens de renforcer sa présence sur le marché girondin de la distribution.
Construit en un temps record de 10 mois par AGC (Atlantique Gascogne Construction), filiale du groupe girondin Cassous, le site accueille 10.500 m2 de bâtiment, dont 2.600 m2 de bureaux. L'agence qui couvre le département de la Gironde en matière de distribution offre un plan de transport de 50 relations quotidiennes à destination de l'ensemble du territoire national, et aussi des pays voisins.

250 emplois pérennisés à Bruges

"Nous disposons désormais d'un outil qui renforce notre rôle en tant que hub européen avec deux lignes directes vers l'Espagne et Irun, et le Portugal avec Porto", explique Cyril Poupart, directeur d'agence. "Ce site nous offre aussi la possibilité de développer notre activité logistique dédiée au vin. Aujourd'hui l'activité vin pèse à hauteur de 25 % de notre chiffre d'affaires, mais nous pouvons faire beaucoup mieux avec la nouvelle agence." Les acteurs du vin sont prévenus, les concurrents logisticiens aussi...

Ce site flambant neuf appartient à la société AGC, Geodis en est donc locataire.
"Pour sa construction nous avons tenu à travailler avec une entreprise locale, contrairement à ce qui se fait ailleurs", précise Cyril Poupart. "Nous avons choisi le groupe Cassous et AGC parce qu'en matière de maintenance du site, la proximité immédiate du propriétaire sera un atout de poids pour nous", assure le directeur de l'agence.
"Ce nouvel outil nous permet de pérenniser 250 emplois tout en leur offrant de bien meilleures conditions de travail", assurait au moment de l'inauguration ce matin Thierry Ollivier, directeur régional Geodis.
"Après l'inauguration des 4.500 m2 de la plateforme de Bègles en 2013, nous montrons que nous sommes vraiment un acteur économique de poids dans la métropole", poursuivait-il.
Un message qui s'adressait directement aux élus présents, Brigitte Terraza, maire de Bruges, et Michel Duchêne, vice président de Bordeaux Métropole.

Message de Geodis à l'adresse... d'Alain Juppé

Un message enfin que Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis, s'est appliquée à souligner.

"Nous sommes un groupe présent dans le monde entier, dont le site est installé à Levallois-Perret, mais si je suis là aujourd'hui pour cette inauguration, c'est pour montrer que nous sommes avant tout un acteur de proximité, précisait-elle ce matin. Un employeur qui ne doit jamais perdre le lien avec le terrain, avec les entreprises qui, parce qu'elles ont crû et que nous les avons accompagnées, ont fait de nous le leader que nous sommes."

Et d'adresser, au passage, un message en direction d'Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, qui était ce matin représenté à ce titre par Michel Duchêne.

"On ne sait pas, demain, quelles seront les responsabilités d'Alain Juppé, mais je tiens à lui rappeler, comme je veux le rappeler à tous les élus français, que la logistique et le transport sont des secteurs stratégiques ! Les décideurs politiques français semblent parfois l'ignorer car  nous rencontrons trop de difficultés pour nous implanter, pour jouer la complémentarité avec le rail, le transport maritime... Les grands pays qui ont des grandes industries ont aussi des grandes sociétés de transport... Certes le Medef travaille sur le dossier, mais en tant qu'opérateur du transport et de la logistique nous estimons que les choses ne vont pas assez vite !"

Bruges : bientôt une zone de fret fermée ?

En matière de logistique, le maire de Bruges, Brigitte Terraza, a délivré ce matin un message politique qui, s'il ne répond pas forcément directement aux attentes de Marie-Christine Lombard, devrait faire plaisir à Geodis et à tous les acteurs du secteur qui sont installés dans la zone de fret de Bruges.

"Nous savons que le site est régulièrement visité, la nuit notamment, par des personnes qui n'ont rien à y faire professionnellement parlant. Nous allons donc organiser, en octobre, une réunion avec les acteurs de la zone afin d'étudier la possibilité d'un changement de statut juridique de la zone de fret. Nous envisageons d'en faire, comme c'est le cas dans les installations portuaires, une zone fermée, beaucoup plus protégée."


De quoi conforter encore Geodis dans sa stratégie de renforcement de ses positions à Bruges.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :