Vilogia, le "bébé géant" est ambitieux

Repreneur de la Société anonyme d'économie mixte de construction immobilière de Bègles (Saemcib), Vilogia a pris position en Gironde. L'opérateur, 3e entreprise pour l'habitat social de France, est un poids lourd au plan hexagonal mais doit encore gagner une taille critique dans la métropole bordelaise. Il compte rapidement gonfler son patrimoine.

2 mn

Vilogia est la 3e entreprise sociale pour l'habitat de France (ici, un immeuble du quartier des Terres neuves à Bègles)
Vilogia est la 3e entreprise sociale pour l'habitat de France (ici, un immeuble du quartier des Terres neuves à Bègles) (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)

Logement social

Constructeur, aménageur et bailleur social, Vilogia est aujourd'hui la 3e entreprise sociale pour l'habitat (ESH) de France. Implantée dans sept régions dont l'Aquitaine, elle est issue du Nord de la France et gère un patrimoine locatif de 59.000 logements, essentiellement dans les grandes métropoles là où la situation du logement est la plus tendue. Filiale d'un réseau d'entrepreneurs-investisseurs, IRD, qui compte dans ses rangs plusieurs grandes familles de l'entrepreneuriat dont les Mulliez (Auchan), Vilogia "construit chaque année près de 2.500 logements et achève près d'un millier de réhabilitations", selon son directeur général Philippe Remignon. Uniquement du logement conventionné : pas de promotion privée. Vilogia fait désormais partie des 6 ESH à qui l'Etat a reconnu une compétence nationale.

1.300 logements en Aquitaine

L'entreprise est régulièrement impliquée dans des grands projets urbains, travaillant régulièrement avec l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). C'est notamment pour renforcer ses compétences dans ce domaine qu'elle s'est penchée sur le cas de la Saemcib, que la mairie de Bègles souhaitait céder. Après le rachat, pour 18,5 M€ selon les services municipaux, la fusion des entités est désormais complète et a permis à Vilogia de prendre pied en Aquitaine. Elle y compte désormais un portefeuille de 1.300 logements locatifs, essentiellement à Bègles où elle achève d'ailleurs l'opération de renouvellement urbain du quartier des Terres neuves. Opération qui comptera, une fois achevée, 1.250 logements, la plupart neufs, respectant un équilibre entre social, accession à la propriété et locatif libre. Pour l'heure reste un bâtiment à restructurer et un second à démolir puis à reconstruire, pas forcément au même endroit d'ailleurs.

Candidat à Blanquefort

En Aquitaine, Philippe Remignon ne cache pas qu'il compte faire de Bègles une vitrine de Vilogia. Pas question de sortir du territoire métropolitain : "Le modèle économique HLM est intenable hors métropole", assène-t-il, rappelant au passage que "le loyer libre s'adapte au marché, pas le loyer HLM qui est réglementé". Vilogia va donc se concentrer sur Bordeaux et sa couronne. Plusieurs acquisitions en vente en état futur d'achèvement (Vefa) gonflent déjà ce patrimoine, l'objectif étant de produire 270 nouveaux logements en 2015. C'est par exemple le cas aux Bassins à flot où le programme Aleos de 21 logements sera livré en avril.

Vilogia aménage également, sur 2 hectares quai de Brazza à Bordeaux, un îlot mixte de 85 logements dont les travaux, réalisés en maîtrise d'ouvrage directe, débuteront en 2016. Philippe Remignon annonce pour sa société "un programme de 200 logements neufs par an" dans la métropole bordelaise. Mais pour que ce "bébé géant" atteigne une vraie taille critique, il faudra étendre le parc. Mettre la main sur la SEMI de Blanquefort, société d'économie mixte immobilière qui gère 700 logements, serait un bon coup d'accélérateur. "Sur cet appel d'offres, nous sommes candidats. Mais comme beaucoup d'autres", explique Philippe Remignon. Prudent, mais à l'affût.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/05/2015 à 10:27
Signaler
La résidence en photo dans cet article est un immeuble privé dont le promoteur est Kaufman et Broad, et non un immeuble de logements sociaux de Vilogia. Par contre les 2 immeubles Schuman et Dubuffet juste à côté appartiennent à Vilogia ...

à écrit le 06/02/2015 à 23:31
Signaler
Villogia c est bien beau mais les loyers sont très cher pas adapter pour les petits salaires et pas humain l argent appelle l argent. Les réparations ne sont pas faites les charges trop importante ce n est pas des logements sociaux. Il font fortunes ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.