Leclerc Bordeaux Chartrons veut doubler son CA en quatre ans

Le Leclerc Bordeaux Chartrons vient de rouvrir après 19 M€ d’investissement en travaux et 60 nouveaux recrutements.

4 mn

Christophe Guérin devant le magasin qu'il dirige.
Christophe Guérin devant le magasin qu'il dirige. (Crédits : Appa)

Le Leclerc Bordeaux Chartrons, au nord de la ville, non loin des Bassins à flot, a rouvert le 1er août à l'issue d'un chantier lancé l'an dernier. Jacques Vallois, propriétaire du magasin depuis 2004, a investi 19 M€ pour porter la surface de ce point de vente de 3.000 à 5.000 m2. "Nous avions étudié un premier projet avant la crise, en 2007, qui consistait à rénover le magasin. Mais les coûts étaient trop élevés. Il nous fallait investir entre 18 et 19 M€ en travaux pour un chiffre d'affaires de 20 M€, ça ne pouvait pas marcher car ce magasin ne gagnait pas d'argent, explique Christophe Guérin, directeur du Leclerc Bordeaux Chartrons. Nous avons donc patienté. En dix ans notre chiffre d'affaires est passé de 14 à 28 M€, poursuit-il, et l'an dernier le projet a été validé. D'autant que, pour un montant équivalent, l'architecte nous a proposé de construire un magasin tout neuf juste à côté de l'ancien."

+ 20.000 habitants

Construit en 1973, le magasin précédent, installé dans la partie des Chartrons la plus populaire et la plus éloignée du centre de Bordeaux, avait beaucoup vieilli. L'arrivée du tramway a résorbé la fracture territoriale mais la mairie de Bordeaux comme les clients du magasin attendaient du nouveau. Un rendez-vous que l'équipe dirigeante semble ne pas avoir raté, en anticipant. "Avec la restructuration des Bassins à flot, les études indiquent que notre zone de chalandise primaire, à moins de cinq minutes en voiture, va augmenter de 20.000 habitants d'ici cinq ans. Nous savons qu'une partie de cette population sera un peu plus aisée que celle du quartier, mais nous sommes un Leclerc, notre métier c'est l'alimentaire et nous continuerons à nous battre pour avoir des prix bas. Il n'est pas question de perdre la clientèle qui nous fait vivre. Simplement, nous proposons des gammes travaillées plus en profondeur, avec par exemple la création d'une cave à vin, d'une cave de mûrissement de la viande ou d'un fumoir à saumon", illustre Christophe Guérin.

Leclerc Bordeaux Chartrons

Christophe Guérin devant le logo spécifique conçu pour la réouverture du magasin (photo Agence Appa).

Embauches sans CV

Le directeur, qui table sur un chiffre d'affaires de 50 à 60 M€ d'ici quatre ans, a également innové pour recruter les 60 derniers salariés embauchés au 1er août. "Nous avions 67 salariés en 2004, 110 avant le début des travaux et 170 depuis la réouverture. Nous travaillons avec le Pôle emploi de Bordeaux Mériadeck depuis 2008, en particulier avec la conseillère Elisabeth Marquassuzaa, qui nous a convaincu d'utiliser la méthode de recrutement par simulation (MRS) pour nos 60 dernières embauches", rappelle Christophe Guérin.

Une des caractéristiques de cette méthode, qui mesure l'habilité et la résistance au stress, consiste à ne rien savoir du candidat. "Le Leclerc Bordeaux Chartrons se trouve dans un nœud d'emploi, entre les quartiers du Grand Parc et des Aubiers. Nous n'avons proposé la MRS qu'aux demandeurs d'emploi volontaires, après que Christophe Guérin leur ait présenté le nouveau magasin et ses attentes. Concernant les recrutements pour le seul libre service, 160 demandeurs d'emploi ont été contactés, 90 se sont inscrits aux tests, 37 ont été reçus en entretien par Christophe Guérin, 21 retenus pour les formations théoriques et pratiques et 20 recrutés", détaille Elisabeth Marquassuzaa.

Juste des CDI

Aucun critères d'âge, de formation ou d'expérience n'ont été retenus : les 60 recrutés ont entre 19 et 56 ans, avec des formations qui vont de la 3e à Bac + 3. Christophe Guérin ne cache pas que ce mode de recrutement lui a donné des picotements. "C'est très dur d'avoir en face de soi un candidat dont on ne connaît pas le CV, mais il fallait absolument respecter la procédure et les résultats sont là : avec cette méthode, il suffit de 1,8 entretien pour déboucher sur un recrutement, contre 7 entretiens pour un recrutement en technique traditionnelle", souligne le directeur.

S'il regarde toujours des CV de candidatures spontanées, ce dernier est désormais convaincu de l'importance de la motivation par rapport à l'expérience. Son magasin, qui n'embauche qu'en contrat à durée indéterminée (CDI) et ne fractionne les durées de travail qu'en l'absence d'autre solution, est original par bien d'autres côtés : 50 % des clients y récupèrent ainsi leurs achats commandés au drive à vélo, avec une petite carriole.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/04/2015 à 12:30
Signaler
Monsieur ,Je viens vous présenter ma candidature, actuellement en recherche d'emploi. J'ai effectué plusieurs emplois en intérim, puis en 2009 j'ai travaillé au Leclerc de Bruges/le Bouscat.Dans l'attente, je reste à votre disposition pour répondre a...

le 28/06/2021 à 15:18
Signaler
Bonjour Madame CHATON, Non merci Cordialement

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.