Vincent Prêtet, “importateur” de startups

 |   |  572  mots
Vincent Prêtet. Crédit : DR.
Vincent Prêtet. Crédit : DR. (Crédits : DR)
Créée par un jeune entrepreneur bordelais, Vincent Prêtet, la société 33entrepreneurs veut être un accélérateur de création ou d’installation, à Bordeaux, de startups évoluant dans les filières vin, tourisme et gastronomie. Quitte à aller les draguer dans le monde entier.

C'est à partir de modèles existants, aux USA et en Italie, que Vincent Prêtet, entrepreneur bordelais, a imaginé 33entrepreneurs, une filiale de sa société Innovathlon (siège à Bordeaux, spécialisée dans le conseil en stratégie et performance durable) qui a pour vocation de jouer les facilitateurs d'émergence d'entreprises, de startups spécialisées dans les filières vin, tourisme et gastronomie.
Le credo de 33entrepreneurs et de son équipe de 8 personnes : montrer qu'à Bordeaux les porteurs de projets du monde entier peuvent trouver les moyens de concrétiser leur aventure entrepreneuriale. En clair : identifier et importer à Bordeaux et dans l'agglomération bordelaise des startups prometteuses.
La méthode est simple : organiser, un peu partout en Europe et en France une tournée, un concours de startups baptisé "Europatour", dont les différentes étapes permettent à des créateurs de faire connaître leur activité à des fonds d'investissement. 33entrepreneurs est d'ailleurs un fonds d'investissement, 100 % privé. "C'est une structure originale, à la fois club de business angels et structure d'accompagnement", explique son créateur.
A ce jour, l'Europatour a connu cinq étapes européennes. Plus de 500 créateurs ont été candidats à une présentation, ou "pitch", de leur projet. 60 ont été retenus pour "pitcher" à l'occasion d'évènements qui ont rassemblé 900 participants.

 

Le concours de startups Europatour passe par Bordeaux le 26 juin

 

Le 26 juin, pendant Bordeaux Fête le vin, les locaux de la société Millesima accueilleront l'étape bordelaise du concours Europatour. Entre 10 et 15 startups, dont des entreprises de Los Angeles, ville invitée d'honneur de Bordeaux Fête le Vin 2014, pourront à leur tour présenter leur projet et tenter de l'emporter.
"Les meilleures sont invitées pendant une semaine à Bordeaux, où 33entrepreneurs offre des séances de coaching, des rencontres avec des entrepreneurs confirmés, des mentors bordelais et des présentation de l'éco système bordelais", explique Simon Baudrier, analyste des startups de la filière du vin au sein de l'équipe 33entrepreneurs.
A ce jour, trois startups ont été invitées à Bordeaux, une société portugaise, une société italienne, une société basée en Provence et créée par un allemand.

 

Jean-Louis Triaud et Jean-Michel Cazes s'associent à 33entrepreneurs

 

Une société suisse passera elle aussi bientôt par Bordeaux. Ce passage en Gironde permet à 33entrepreneurs d'aider les startups à affiner leur projet et lui permet aussi d'évaluer la pertinence de le sélectionner pour son programme d'accélération mêlant investissement financier et coaching de haut niveau pendant quatre mois intenses à Bordeaux. "Nous espérons concrétiser une installation à Bordeaux d'ici l'automne prochain", estime Vincent Prêtet, le dirigeant de 33entrepreneurs dont le modèle économique est, lui aussi, assez simple. "En échange de notre accompagnement financier, technique et logistique, totalement gratuit, le fonds d'investissement prend un pourcentage (Ndlr. 7 % au minimum) du capital des startups", explique le fondateur de 33entrepreneur.
Le modèle semble séduire les candidats à l'accompagnement, il séduit aussi les "mentors" chefs d'entreprise bordelais confirmés qui, généralement, abondent le fonds d'investissement. A ce jour, ils sont une vingtaine et 33entrepreneurs vient d'annoncer l'arrivée récente des propriétaires reconnus en Bordelais que sont Jean-Louis Triaud, Jean-Michel et Jean-Charles Cazes. Cette capacité à séduire les mentors et investisseurs devrait permettre à 33entrepreneurs de prochainement réaliser un de ses objectifs : mettre en place un véhicule d'investissements de près de 1 million d'euros.
Le site

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :