La Nouvelle-Aquitaine reste la 1re région viticole de France avec 54.100 emplois

 |   |  889  mots
(Crédits : Agence Appa)
La filière viti-vinicole emploie 54.100 personnes en Nouvelle-Aquitaine, avec une activité concentrée dans les bassins Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac. Le taux de marge moyen des entreprises non agricoles de cette filière atteint 57 %, soit près du double du taux de marge moyen de l'économie régionale, surtout grâce aux exportations.

L'emploi et la valeur de la production hissent la Nouvelle-Aquitaine au 1er rang des régions viticoles françaises. Avec 228 000 hectares de vignes, c'est la deuxième région viticole française en surface cultivée, derrière l'Occitanie. De la culture de la vigne à la mise sur le marché, la filière viti-vinicole (*) y emploie 54.100 personnes dans 14.000 établissements. Ces données ont été publiées dans un rapport de l'Insee (Institut nationale de la statistique et des études économiques) en avril dernier. La Nouvelle-Aquitaine regroupe un tiers des emplois nationaux du cœur de filière viti-vinicole (viticulture et industrie des boissons).

Dans la région, ce même cœur concentre 61 % de l'emploi salarié de la filière et 80 % des établissements. L'ensemble de la filière regroupe plus de la moitié de ses salariés dans les activités agricoles. Par cette même orientation agricole, la filière viti-vinicole emploie proportionnellement plus de non-salariés (10.300) que l'ensemble de l'économie régionale. Les non-salariés de la filière, principalement des chefs d'exploitation, s'y rassemblent plus massivement encore (88 %), quasi exclusivement dans la viticulture. Les segments industriels réunissent 21 % des salariés de la filière, dont la majorité dans l'industrie des boissons. Le tertiaire emploie 1 salarié sur 4, principalement dans les activités de commerce intra-filière, chez les grands négociants ou les établissements dépendant des grandes maisons et châteaux.

Une filière peu féminine

 La filière est plus âgée, moins féminisée et dans l'ensemble, la rémunération des salariés est inférieure à celle observée dans l'économie régionale, du fait d'une présence majoritaire d'ouvriers. Les salariés de plus de 55 ans représentent 16 % des salariés de la filière, contre 11 % dans l'économie régionale.

La part de femmes est moindre que dans l'économie régionale et atteint son maximum (40 %) dans le commerce intra-filières. La moitié des femmes sont ouvrières. Enfin, en 2015 en Nouvelle-Aquitaine, la surreprésentation des ouvriers dans les activités agricoles (9 salariés sur 10 sont des ouvriers viticoles) explique la faiblesse du salaire horaire net moyen (10,9 €). Les ouvriers agricoles perçoivent un salaire net horaire moyen inférieur de 20 % à celui de leurs homologues non agricoles, mais restent néanmoins mieux payés que les autres ouvriers agricoles de la région.

Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac en tête

La quasi-totalité de la filière se concentre dans les bassins Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac (93 % de l'emploi total de la filière). Le bassin Bordeaux-Aquitaine regroupe 66 % des salariés. Avec 4,4 % de son emploi tourné vers la filière, le bassin Charentes-Cognac rassemble 29 % des salariés viti-vinicoles de la région. Certaines zones d'emploi comme Pauillac ou Cognac sont très dépendantes de la filière : 3 salariés sur 10 en relèvent.

Les activités des deux principaux bassins viticoles de la région sont réparties différemment en fonction des cahiers des charges des appellations. Dans le bassin Bordeaux-Aquitaine, les viticulteurs, en particulier en Gironde, intègrent davantage les activités de transformation du vin et de commercialisation au sein de leur exploitation agricole. Dans le bassin Charentes-Cognac, les activités sont plus segmentées et l'industrie concentre davantage d'emplois. L'activité de transformation est surreprésentée dans les zones d'emploi de Cognac et d'Angoulême : l'ensemble des segments industriels y emploie 4 salariés sur 10. D'autres zones d'emploi, où le cœur de filière pèse beaucoup moins, sont néanmoins bien orientées vers les activités de soutien, telle la fabrication de matériel et de machines viti-vinicoles ; c'est le cas de Jonzac, Saintes ou Agen.

Filière vini-viti en Nouvelle-Aquitaine

La filière viti-vinicole en Nouvelle-Aquitaine est structurée autour de 9 segments d'activité

Un taux d'exportation moyen de 46%

Les vins de Bordeaux et surtout les cognacs constituent des produits de luxe sur les marchés à l'export. Pour les plus prestigieux, la forte demande externe permet de dégager des marges conséquentes : le taux de marge moyen des entreprises non agricoles de la filière viti-vini atteint 57 %, soit près du double du taux de marge moyen de l'économie régionale.

Le taux d'exportation moyen de la filière est bien supérieur à celui de l'ensemble des entreprises de la région (respectivement 46 % et 11 %), alors même que les exportations sont certainement sous-estimées en l'absence de données sur les exploitations agricoles. Il est le plus important dans le bassin Charentes-Cognac (56 %) et atteint même 74 % pour les industriels des boissons. Si les activités se tournent vers l'extérieur, l'extérieur s'intéresse aussi à la filière : en 2015, 120 établissements régionaux de la filière, soit 8 % des salariés, étaient contrôlés directement par un groupe étranger.

(*) Le périmètre de la filière viti-vinicole retenu dans cette étude intègre toutes les activités de la production de vin tranquilles ou pétillants, d'eaux-de-vie ou de liqueurs des différents vignobles de la région. Deux catégories d'activité sont retenues : les activités du "cœur de la filière", totalement tournée vers la filière (culture de la vigne, vinification) et les activités "partielles", dont une partie seulement concourent à la production de la filière (intrants agricoles, machines agricoles, tonnellerie, bouteilles, commerce de gros ou encore les activités tertiaires).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :