La Gironde voit la vie économique en rose

 |   |  457  mots
L'horizon des patrons girondins se dégage.
L'horizon des patrons girondins se dégage. (Crédits : CDT 33)
L’optimisme est de rigueur en Gironde avec une hausse d’activité en 2016 dont témoignent une très grosse majorité de dirigeants d’entreprises du département, selon le dernier Baromètre de l'économie girondine réalisé par la CCI Bordeaux Gironde

Le Baromètre de l'économie girondine, réalisé par la CCI Bordeaux Gironde à partir d'une enquête réalisée du 13 au 18 janvier 2017 auprès de 726 chefs d'entreprise du département, montre que l'activité économique a été en nette amélioration au 4e trimestre 2016. Tendance qui confirme "les signes de reprise initiés début 2016" observe-t-on dans l'étude.

Premier élément frappant : 78 % des chefs d'entreprise interrogés en janvier se sont déclarés confiants dans l'avenir de leur entreprise, soit une hausse de "10 points" sur un trimestre et un taux de confiance qui n'avait pas été atteint depuis 2012.

Les dirigeants d'entreprises du secteur des services et ceux implantés dans "l'arrondissement de Bordeaux" (pour la CCIBG il s'agit de l'agglomération bordelaise) sont les plus optimistes, avec des taux de confiance respectivement de 82 % et 84 %. Concernant la confiance dans l'économie nationale, la tendance reste comme à l'habitude plus modeste puisque 31 % seulement des dirigeants girondins l'expriment. Mais la CCI Bordeaux Gironde relève tout de même que ce taux de 31 %, en hausse de +7 % sur le trimestre précédent, atteint son niveau le plus haut depuis le 3e trimestre 2012.

Les entreprises à la peine au nord et à l'est

L'année 2016 s'est terminée par une hausse de l'activité, ce dont témoignent les indicateurs de chiffre d'affaires et de carnets de commandes, qui affichent respectivement un solde d'opinion de +11 % et +19 %. Cette relance de l'activité a permis aux entreprises d'améliorer leur niveau de trésorerie, l'investissement a augmenté de 9 % sur l'année et 33 % des entrepreneurs ont investi au 4e trimestre.

La détérioration des prix d'achat et l'allongement des délais de paiement sont les seuls bémols à cette bonne orientation. La reprise de l'activité touche tous les secteurs et elle est plus particulièrement marquée dans les industries et les services, avec des progressions de chiffre d'affaires de +16 %. Le BTP bénéficie d'un niveau d'investissement en forte hausse au dernier trimestre. Le département de la Gironde est le plus grand de France métropolitaine, avec 10.000 km2, et la reprise d'activité n'y est pas uniforme.

Les entreprises implantées en Médoc, Blayais et Libournais (du nord à l'est) manifestent une plus grande fragilité, avec une trésorerie et des marges plus tendues qu'ailleurs. Sans surprise, c'est le grand Bordeaux qui affiche les meilleurs résultats, tandis que les entreprises du Bassin d'Arcachon et de Sud Gironde "présentent également des résultats encourageants". Les perspectives restent bien orientées pour 2017, avec des indicateurs d'activité et des indices en nette progression observe le Baromètre. Les dirigeants girondins se montrent ainsi majoritairement très optimistes y compris en ce qui concerne les carnets de commandes, même s'ils restent toujours prudents quant à l'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :