Xavier Planty : "Finir d'installer la marque Château Guiraud à l'international"

 |   |  260  mots
Xavier Planty, copropriétaire et gérant de Château Guiraud
Copropriétaire et gérant du Château Guiraud, premier grand cru classé en Sauternes, Xavier Planty revient sur l'adoption du bio et sur ses conséquences, sur les inquiétudes générées au départ. Il explique qu'un retour en arrière serait impossible aujourd'hui.

Lauréat des Talents du vin 2015, organisés par notre média, dans la catégorie Développement durable - RSE, Château Guiraud a été le premier en Sauternais à passer au bio.

"C'est une décision qui a suscité beaucoup de commentaires, témoigne Xavier Planty. Il y a eu une grande surprise de la part de la presse internationale et des grands amateurs, beaucoup de bonheur de ce côté-là, parfois un regard un peu plus énervé de certains de mes voisins. La première réaction des équipes de Guiraud a été de relayer les inquiétudes du bio : on va travailler le dimanche, ça va demander plus de boulot, etc. Mais ça se révèle faux et maintenant, je ne pourrais jamais faire revenir en arrière l'ensemble du personnel de Guiraud. Ils me le reprocheraient."

Xavier Planty estime que "l'agriculture biologique vous oblige à vous réapproprier le métier de vignerons, à être excessivement observateur".

Le gérant revient également sur le poids économique de Château Guiraud : 116 hectares de vignes dont 105 d'un seul tenant, 42 personnes à temps plein, 100.000 bouteilles de grand vin, autant de second vin et 150.000 bouteilles de sec.

Xavier Planty entend maintenant "finir d'installer la marque Guiraud à l'international", jugeant le domaine "très dépendant du marché français, bien que nous soyons très présents aux Etats-Unis, en Chine et en Angleterre. Au plan cultural, il souhaite "aller le plus loin possible" dans la préservation de l'environnement et limiter au maximum l'empreinte du domaine.

>> Regarder l'émission

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :