L’équipementier girondin Le Bélier optimiste

 |   |  303  mots
Le Bélier travaille pour de grands constructeurs automobiles.
Le Bélier travaille pour de grands constructeurs automobiles. (Crédits : © John Sommers II / Reuters)
Le groupe Le Bélier se maintient financièrement en forme malgré un recul de son résultat net sur un an.

Le groupe Le Bélier, à Vérac (Gironde), équipementier automobile spécialisé dans les pièces aluminium (3.340 salariés dont 330 au siège), coté en Bourse, communique sur son résultat net pour l'année 2016, qui s'est élevé à 19,7 M€. Ce montant est en recul de 16,1 % par rapport à 2015, exercice au terme duquel le résultat net s'était élevé à 23,5 M€.
Pour autant la direction du groupe girondin, dont Philippe Dizier est le directeur général, souligne la solidité financière du Bélier tout comme l'amélioration de sa performance opérationnelle. Si le chiffre d'affaires du groupe a légèrement baissé en 2016 (-2 %), à 312,1 M€, le résultat opérationnel des activités (avant imputation du "coût des plans d'actions de performance" et des "autres produits et charges opérationnels") atteint 37,7 M€, contre 36,3 M€ en 2015. Les investissements réalisés dans le cadre des plans d'actions de performance pèsent toutefois sur le résultat opérationnel, qui recule de 15 %, à 28,5 M€.

Les fonds propres à la hausse

Si le résultat financier est négatif de 1,2 M€ c'est moins qu'en 2015 (1,9 M€), et le groupe souligne que son endettement financier net s'établit à 16,8 M€, ce qui représente un recul de plus de 23 % par rapport à 2015 (21,9 M€). Point très positif pour Le Bélier, ses fonds propres sont nettement à la hausse, à 127,9 M€ (contre 110,6 M€ en 2015). La direction du groupe précise que la prochaine assemblée générale proposera un dividende de 1,10 € par action. En 2016 Le Bélier a vendu 67.500 tonnes, en hausse de +5,9 % sur un an, dans un marché mondial où la croissance de production automobile a progressé de +4,8 %. Le Bélier, implanté au Mexique, en Chine mais aussi en Europe centrale, parie sur une croissance soutenue de son activité en 2017 et envisage de réaliser 400 M€ de chiffre d'affaires d'ici à 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :