Crédit agricole d’Aquitaine : la première pierre était un arbre

 |   |  631  mots
Laurent Fayat, Jack Bouin, Alain Juppé, Jean-Michel Wilmotte, Rémi Garuz
Laurent Fayat, Jack Bouin, Alain Juppé, Jean-Michel Wilmotte, Rémi Garuz (Crédits : Agence Appa)
C’est bien un arbre qui a été planté pour marquer le début de la construction du nouveau siège du Crédit agricole d’Aquitaine, un investissement de l’ordre de 50 M€.

Incroyable mais vrai : les négociations concernant la vente au Crédit agricole d'Aquitaine du terrain de l'ancienne usine Lesieur de Bordeaux, propriété du groupe Saipol, où va être construit le futur siège social de la banque n'ont abouti que la veille de la pose de la première pierre !

"Les négociations se sont achevées hier soir et la signature a eu lieu ce vendredi 2 décembre dans l'après-midi, ouf ! C'était d'autant plus dur que nous avions le cadre très strict élaboré par Nicolas Michelin pour l'urbanisation des Bassins à flot à suivre, que nous avons réussi à négocier quelques dérogations et que nous venons de dépolluer le terrain" a souligné dans la bonne humeur Jack Bouin, directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine, lors de la pose de la première pierre, qui s'est en fait soldée par la plantation d'un arbre.

De retour à Bordeaux Alain Juppé a participé à cette cérémonie en compagnie de Virginie Calmels, son adjointe à la mairie et vice-présidente de la Métropole, de l'architecte Jean-Michel Wilmotte, qui a remporté l'appel d'offre de ce siège social, comme cela été le cas pour Laurent Fayat, directeur général du groupe Fayat, qui s'est donné 18 mois pour livrer ce nouveau siège. Des syndicalistes de la banque (Sud, Solidaires) étaient là pour rappeler qu'une partie du personnel de la banque proteste contre la surcharge de travail qu'implique la réorganisation de la banque.

"Un siège ni ostentatoire ni démesuré"

Rémi Garuz, le président de Crédit agricole d'Aquitaine, a de son côté remercié Alain Juppé pour le soutien constant qu'il a apporté à ce projet, avant d'adresser ses remerciements en particulier à Sandrine Doucet, députée (PS) de la Gironde, et Jean-Pierre Raynaud, vice-président (société civile) de la Région Nouvelle-Aquitaine, en charge de l'agriculture, mais aussi Jean-Michel Wilmotte et Laurent Fayat.

"La question du siège social du Crédit agricole d'Aquitaine c'est une longue histoire. A la banque il y avait ceux qui voulaient rénover le siège actuel, dont je ne faisais pas partie, et ceux qui voulaient sortir du cadre et s'afficher fièrement pour ce que nous sommes : la première banque d'Aquitaine. Pas n'importe où, aux Bassins à flot, avec un siège ni ostentatoire ni démesuré" a éclairé Rémi Garuz.

Articulé sur six chais ce siège social, qui dispose d'une emprise de 5.000 m2, va tout de même développer 12.000 m2 dont 2.500 m2 de terrasses. Et avec son auditorium de 360 places il y a peu de chances pour qu'il passe inaperçu...

Sept fois l'île de la Cité

Alain Juppé a félicité les dirigeants du Crédit agricole d'Aquitaine d'avoir choisi le quartier des Bassins à flot, de concert avec la Ville, pour y construire le futur siège social de la banque. "Avec le développement économique de l'agglomération bordelaise et l'arrivée de nouveaux habitants, il nous faut offrir des emplois. A Bordeaux le chômage a reculé à plusieurs reprises" a notamment relevé le maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole. Revenant sur la pose de la première pierre il s'est repris en souriant, "ah non, un arbre !".

L'architecte Jean-Michel Wilmotte a souligné qu'il n'avait rien fait à Bordeaux depuis dix ans et que "le quartier des Bassins à flot, avec ses 160 hectares, est un chantier énorme, le plus grand en cours en Europe, qui représente sept îles de la Cité côte à côte". Laurent Fayat s'est dit très fier d'avoir obtenu ce chantier, soulignant qu'il avait compris l'enjeu des 18 mois de construction et l'importance de ce nouveau siège qui "sera un signal fort" aux Bassins à flot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :