Safran Helicopter Engines se renforce en Chine

 |   |  272  mots
Le moteur WZ16 Ardiden 3C de Safran Helicopter Engines est le tout premier moteur d'hélicoptère qui va faire l'objet d'une certification européenne et chinoise
Le moteur WZ16 Ardiden 3C de Safran Helicopter Engines est le tout premier moteur d'hélicoptère qui va faire l'objet d'une certification européenne et chinoise (Crédits : Safran Helicopter Engines)
Fin décembre, à Harbin en Chine, a eu lieu le premier vol de l’AC352, hélicoptère chinois du constructeur Avicopter. Ce vol devrait renforcer les positions du motoriste Safran Helicopter Engines (ex Turbomeca) en Chine.

C'est avec un moteur WZ16, plus connu dans la région Nouvelle-Aquitaine sous le nom d'Ardiden car né à Bordes en Pyrénées-Atlantiques, dont la version 3D a été mise au point conjointement par Safran Helicopter Engines (ex Turbomeca) et les chinois Capi et Dongan, que le premier exemplaire du AC352 d'Avicopter a pris les airs lors d'un vol inaugural réalisé le 20 décembre.
Le moteur WZ16 Ardiden 3C est le tout premier moteur d'hélicoptère qui va faire l'objet d'une certification européenne (EASA, Agence européenne de la sécurité aérienne, fin 2017) et chinoise (en 2018 par la CAAC, Civil aviation administration of China)

Safran Helicopter Engines


l'AC352 équipé du moteur de Safran Helicopter Engines (Ex Turbomeca)

Pour Cyrille Poetsch, Directeur des Programmes de Safran Helicopter Engines :

"Ce premier vol est une étape majeure à la fois pour le développement de l'AC352 et de notre partenariat avec l'industrie aéronautique chinoise. Ce programme prouve que Safran est en mesure de mener avec succès le développement de moteurs de nouvelle génération dans le cadre d'une coopération internationale. Il s'agit également d'un jalon important pour Avicopter. Depuis sa création en 1956, cette société s'est hissée au rang des meilleurs constructeurs mondiaux d'hélicoptères. Nous sommes fiers d'être à bord d'une machine telle que l'AC352".

Fiers et très intéressés puisque le motoriste, avec 500 turbines en service fabriquées dans ses usines, ou sous licence, équipe un hélicoptère sur deux en Chine. Une présence qui récompense des coopérations entamées il y a 40 ans avec l'industrie aérienne chinoise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2016 à 21:36 :
C est cool offrons leurs sur plateau nos technologies....tous ça pour 3 sous...pathetique

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :