Comment les entreprises recrutent-elles leurs cadres ?

 |   |  594  mots
L'Apec dévoile les résultats de son enquête annuelle Sourcing cadres pour 2016.
L'Apec dévoile les résultats de son enquête annuelle Sourcing cadres pour 2016. (Crédits : © Zoran Milich / Reuters)
Selon une enquête de l’Apec, 1 poste de cadre sur 2 est pourvu par un candidat ayant répondu à une offre d'emploi, moyen jugé le plus efficace par les entreprises. Parallèlement, elles activent des canaux de sourcing tels que le vivier de candidatures spontanées ou encore le réseau de contacts du recruteur. L’usage des réseaux sociaux continue de progresser.

Diffusion d'une offre, examen des candidatures spontanées, utilisation du réseau de contacts du recruteur, de la cooptation des salariés ou d'un ou plusieurs sites de réseaux sociaux. En 2016, cinq canaux différents ont été activés en moyenne par les recruteurs afin de recueillir des candidatures lors de leur dernier recrutement de cadre, contre quatre canaux les années précédentes. C'est le constat établi par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) qui a dévoilé les résultats de son enquête Sourcing cadres réalisée chaque année depuis 2009. Pour 2016, 1.400 entreprises d'au moins 50 salariés, ayant recruté au moins un cadre en externe entre janvier 2016 et février 2017, ont ainsi été interrogées par téléphone par la société BVA en janvier et février 2017.

87 % des entreprises ont diffusé une offre d'emploi lors de leur dernier recrutement

Bilan : l'offre d'emploi reste le moyen privilégié des recruteurs pour obtenir des candidatures lors de leur dernier recrutement de cadre, et ce dans 87 % des cas. Un moyen d'ailleurs jugé efficace. Un poste sur deux est en effet pourvu par un candidat ayant répondu à une offre d'emploi.

L'Apec souligne toutefois que son usage diffère nettement selon la taille des entreprises. Celles de 1.000 salariés et plus ont, dans 96 % des cas, publié une offre d'emploi lors de leur dernier recrutement de cadre (-2 points par rapport à 2015). Quant aux entreprises de plus petite taille (moins de 100 salariés), 78 % d'entre elles ont eu recours à ce canal.

Apec cadres sourcing

L'utilisation des réseaux sociaux pour le recrutement a triplé depuis 2008

Après l'offre d'emploi, les recruteurs choisissent de passer par les candidatures spontanées (64 %) et le réseau de contacts du recruteur (57 %). Arrivent ensuite les sites de réseaux sociaux, qui continuent de progresser, +2 points par rapport à 2015, à 36 % (contre 12 % en 2008). Un canal très souvent activé par les recruteurs du secteur des activités informatiques et de l'ingénierie-R&D.

Cette dernière année a vu la forte augmentation de l'utilisation de ce moyen de sourcing par les recruteurs des petites entreprises. Ceux-ci, comme ceux des plus grandes structures, en font un outil prioritaire d'approche directe des candidats, pour 70 % d'entre eux. Malgré cette plus grande utilisation, les réseaux sociaux professionnels sont à l'origine de seulement 6 % des recrutements de cadres.

Néanmoins, ils se situent à la 3e position en matière d'efficacité : quand les sites de réseaux sociaux sont activés, ils permettent de trouver le candidat finalement recruté dans 18 % des cas, niveau équivalent à celui de la cooptation.

Apec cadres

Présélection téléphonique dans 1 recrutement sur 2

Autre enseignement : en 2016, avant de convoquer les candidats en entretien, 52 % des entreprises ont réalisé une présélection téléphonique. Ce niveau se situe à un niveau comparable à celui de 2015 (50 %). Dans la plupart des cas, cette présélection consiste en la vérification d'informations factuelles, telles que la disponibilité du candidat et son intérêt pour le poste. Cette phase est notamment indispensable quand les candidats ont été repérés via les réseaux sociaux professionnels ou les CVthèques et qu'ils n'ont donc pas postulé. Dans près d'un recrutement sur cinq, cette présélection s'apparente toutefois à un véritable entretien d'embauche. Ce premier contact permet aux recruteurs d'appréhender certains savoir-être.

A noter enfin que 27 % des entreprises sont équipées de progiciels de recrutement, à savoir d'outils informatiques qui permettent de gérer l'ensemble du processus de recrutement, quel que soit le statut du poste à pourvoir, de la demande d'embauche à l'intégration du candidat finalement recruté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :