4.160 vins : un record pour le Concours de Bordeaux

 |   |  410  mots
Le Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine (notre photo) se veut irréprochable : les échantillons ne sont pas envoyés mais prélevés dans les propriétés.
Le Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine (notre photo) se veut irréprochable : les échantillons ne sont pas envoyés mais prélevés dans les propriétés. (Crédits : DR)
La Chambre d’agriculture de la Gironde s’en félicite : avec 4.160 échantillons enregistrés pour sa 61e édition, le nombre de vins inscrits au Concours de Bordeaux-Vins d’Aquitaine dépasse tous les records précédents.

Ce concours, organisé par la chambre consulaire, se tient le 27 mai au Palais des congrès de Bordeaux dans le cadre du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine et de la Foire internationale de Bordeaux. A ces 4.160 vins correspondent 1.333 viticulteurs et 94 appellations. Sans surprise les vins rouges dominent très largement la sélection avec 3.323 inscrits, loin devant les 494 blancs secs, les 214 rosés, les 133 moelleux/liquoreux et les 26 crémants.Le concours de déroule à l'échelle d'une ex-Aquitaine enrichie par deux départements de l'ex-Midi-Pyrénées : Gers et Tarn-et-Garonne.

Avec plus de 110.000 hectares le vignoble bordelais est à peine moins grand que celui d'Afrique du Sud (130.000 hectares) et fournit le plus gros contingent d'échantillons qui seront dégustés, soit 3.773 vins inscrits. Entre Médoc, Graves, Sauternais, Pomerol ou Saint-Emilion la palette des appellations devrait être large. Second vignoble représenté à ce concours, avec 263 inscrits, celui de Dordogne (12.000 hectares), qui aligne des appellations comme Bergerac, Montravel ou Monbazillac.

Buzet, Jurançon, Saint-Sardos...

Le vignoble de Lot-et-Garonne (8.000 hectares), qui se distingue en particulier par les appellations Côtes de Buzet ou du Marmandais présente quant à lui 73 vins inscrits. Vient ensuite le vignoble des Pyrénées-Atlantiques (2.500 hectares), notamment avec ses appellations Jurançon, Madiran, Irrouléguy, dont 27 vins ont été inscrits au Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine. Le vignoble du département des Landes (2.100 hectares) est également représenté, avec ses appellations de Tursan ou Chalosse, et compte 15 vins inscrits au concours. Autre département gascon situé à l'est des Landes, le Gers, qui aligne un vignoble de 18.733 hectares (appellations Madiran, Pacherenc, Saint-Mont...), a 5 vins inscrits.

Plus surprenant : c'est le département du Tarn-et-Garonne, avec un vignoble d'environ 1.500 hectares, qui ferme le ban. Le Tarn-et-Garonne (entre Agen et Toulouse) partage l'appellation Brulhois avec le Lot-et-Garonne (Agenais). Ce département, où se travaillent aussi les appellations Fronton ou Saint-Sardos, compte 4 vins inscrits au Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine. Pour préparer ce concours dans les meilleures conditions, 23 préleveurs mandatés par la Chambre d'agriculture de la Gironde iront dans chacune des propriétés candidates pour y prélever les vins.

Ces prélèvements d'échantillons à la source doivent garantir que le vin dégusté est bien le vin qui a été produit dans la propriété : aucun vin n'est envoyé aux organisateurs du concours. Les organisateurs attendent près de 1.000 dégustateurs. Les professionnels qui souhaitent participer aux séances de dégustation ne pourront pas s'inscrire avant la mi-avril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2017 à 21:43 :
Oui, on peut mettre des points partout comme ça dans les nombres. Enfin, si on vit dans les années 1930...
Réponse de le 21/02/2017 à 11:40 :
En voilà un commentaire bien abscons...
a écrit le 14/02/2017 à 16:08 :
Bonjour,
Il me semblerait TRES intéressant de connaître le nombre de médailles qui seront décernées et/ou le nombre de catégories, sachant que je suppose qu'il y a trois médailles (Or/Argent/Bronze) par catégorie... Merci par avance !
Réponse de le 15/02/2017 à 11:15 :
L'année dernière c'est presque 1200 médailles qui ont été attribuées je crois car, en fait, et aussi incroyable et illogique que cela puisse paraître, une même catégorie (Saint Estèphe Rouge millésime 2014 par exemple) peut bénéficier de PLUSIEURS médailles d'or !!! C'est donc un ''Concours'' à géométrie variable où, contrairement à l'idée même de ''Concours'', ça n'est pas le meilleur qui gagne mais tous ceux qui plaisent... Bref, avec quasiment 1 chance sur 3 de repartir avec une médaille, la valeur intrinsèque d'une telle distinction me semble bien discutable...

Il s'agit certainement plutôt, encore une fois, d'une affaire de gros sous (peut-être que les journalistes pourraient nous dire qui est ''propriétaire'' du Concours et quel est le bénéfice annuel dégagé par cette petite affaire... ?!) et d'enjeux Marketing poour booster les ventes dans les rayons des supermarchés...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :