A Bordeaux Métropole, Jacques Mangon veut son bout de ligne

 |   |  810  mots
Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles (Gironde)
Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles (Gironde) (Crédits : Agence Appa)
Le nouveau maire de Saint-Médard-en-Jalles est en campagne pour que la future ligne D du tramway aille jusque dans sa ville.

Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, vice-président de Bordeaux Métropole en charge de l'urbanisme réglementaire et de la stratégie foncière, n'était pas présent à la cours administrative d'appel de Bordeaux quand, le 21 juillet dernier, par une chaleur torride, elle a cassé la décision du tribunal administratif qui avait annulé, le 23 octobre 2014, la déclaration d'utilité publique pour la ligne D du tramway et le tram train Médoc. En annulant la décision du tribunal administratif, la cours administrative d'appel a redonné le feu vert aux deux chantiers de la ligne D, sur l'axe nord ouest de l'agglomération, de Bordeaux à Eysines, et du tram train Médoc.


Ligne D : corriger une injustice


Devenu le nouvel homme fort de l'urbanisme métropolitain (lire "Le centriste qui aimait les fleurs" dans notre magazine à paraître le 18 septembre), Jacques Mangon a fait de l'extension de la ligne D du tramway jusqu'à Saint-Médard-en-Jalles un des points fort de la campagne électorale qui lui a permis de renverser le maire sortant, le socialiste Serge Lamaison, lors des dernières municipales.

"La création de la ligne D du tramway, ce sera la correction d'une injustice et d'une aberration du réseau de transport. Avec la ligne D, Saint-Médard va physiquement entrer dans la métropole. On pourra être à 20 h à la terrasse d'un café à Bordeaux et à 20 h 40 au Carré des Jalles (centre culturel de la ville, ndlr) de Saint-Médard. La ligne D va accompagner le renouveau de Saint-Médard", soulignait ainsi Jacques Mangon lors de l'entretien accordé début juillet à La Tribune -Objectif Aquitaine.


Une extension toute verte


Fortement appuyé - y compris pour la création de la ligne D du tramway -, par Alain Juppé, maire de Bordeaux, lors des municipales de 2014, qui ont permis à la coalition de droite et du centre de balayer la majorité socialiste à la tête de l'ex-Communauté urbaine de Bordeaux, Jacques Mangon, qui s'est en quelques mois imposé aux commandes de l'urbanisme dans la métropole, se retrouve aujourd'hui en campagne pour obtenir, et dans les meilleurs délais, l'extension de la ligne D jusqu'à Saint-Médard-en-Jalles.

Son goût pour le combat politique en mode alternatif, qui a fait des étincelles lors des dernières municipales, vient de le conduire à créer le collectif "Urgence Grande Ligne D". Le collectif, qui propose également une pétition à signer en ligne (www.urgence-grandeligned.fr), inscrit ses préoccupations dans une réflexion écolo-compatible, observant notamment que "le tramway est un projet d'avenir qui favorise le développement des mobilités douces et respectueuses de l'environnement, avec des effets immédiats sur la pollution, les embouteillages et les nuisances sonores".


Bus à haut niveau de service en 2018


Mais Bordeaux Métropole, qui maintient un important volet investissement dans les mobilités, n'échappe pas pour autant aux contraintes budgétaires. Actuellement une des priorités porte sur le projet de bus à haut niveau de service (BHNS) entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc. Cette nouvelle ligne, actuellement chiffrée autour de 100 M€, doit desservir plusieurs communes du nord-ouest, dont Eysines et Saint-Médard-en-Jalles. Les réunions publiques sont en cours, le tracé doit être calé fin 2015, pour un début des travaux en 2017 et une mise en service en 2018.

Tram Bordeaux

Le tram à Bordeaux (photo Objectif Aquitaine)

Cette ligne de bus à haut niveau de service sera complémentaire à la ligne D du tramway. Jacques Mangon se félicite de ce projet de BHNS mais réclame un supplément de tramway de 4,1 km entre le terminus de la ligne D, à Eysines-Cantinolle, et Saint-Médard-en-Jalles. Le collectif met en avant le coût réduit de construction de ce tronçon (40 M€), l'absence d'expropriation à faire et une cadence de prévisionnelle de 4.000 voyageurs par jour, Saint-Médard-en-Jalles, au sud du Médoc, faisant le lien entre la métropole et "le grand littoral" (Le Porge, Lacanau, etc.).


Agitprop : le programme du collectif


En septembre 2014, Alain Juppé, nouveau président de la Communauté urbaine (devenue Bordeaux Métropole au 1er janvier dernier) a inscrit l'extension de la ligne D du tramway jusqu'à Saint-Médard-en-Jalles au chapitre des "études pré-opérationnelles" inscrites dans le schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains (SDODM). Loin derrière, pourrait-on dire, des projets avancés que sont la création de la ligne BHNS jusqu'à Saint-Aubin-de-Médoc, la desserte de l'aéroport avec l'extension de la ligne A depuis Mérignac Quatre Chemins ou la liaison entre Bordeaux Cracovie et Cenon Pont Rouge. Décidé à accélérer la validation de cette extension de la ligne D, le collectif prévoit en novembre une campagne d'affichage, la diffusion d'un supplément au magazine de la Ville, avec l'an prochain notamment un colloque et une "quinzaine de la grande ligne D". Jacques Mangon n'a pas dit son dernier mot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2016 à 13:10 :
Ne pas mettre la charrue avant les bœufs, avant la mise en place de cette ligne de Tram il faut l'intégrer dans la révision du PLU 3.1 dont ce dernier est en totale incohérence avec le SCOT et plus particulièrement sur la commune du Haillan.
a écrit le 08/10/2015 à 11:35 :
4,1 km de la piste cyclable Bordeaux-Lacanau remplacée par un chemin près d'une ligne de tram longeant des riverains et des bois dont une partie est classé natura 2000 ,traversant 2 rivières pour un Tram inutile sur cette voie verte alors que le BHNS arrive en 2018 !
a écrit le 11/09/2015 à 13:21 :
Bonjour, pouvez-vous apporter des précisions sur le financement du collectif et sur les manifestations prévues par le maire de Saint-Médard?
Réponse de le 03/10/2015 à 8:48 :
Bonjour

Très bonne question Finances-publiques !
Ce matraquage médiatique de Mr Mangon pour obtenir un tramway sur la piste cyclable Bordeaux Lacanau est insupportable .
Dépenser l'argent public pour un caprice n'étant d'aucune utilité publique sachant que ce tramway ne remplacera pas le BHNS et sera un gouffre financier par sa construction et son manque de fréquentation .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :