Avec Amarenco, l'Aquitaine accueille les deux plus gros sites français de stockage d'électricité

Amarenco doit ouvrir deux sites de stockage d'électricité par batteries lithium-ion cette année dans l'ex-Aquitaine : l'un dans les Pyrénées-Atlantiques et l'autre au sud de Bordeaux en Gironde. Il s'agit des plus grands projets de ce type en France.
La centrale de stockage électrique s'étendra sur trois hectares à Saucats en Gironde.
La centrale de stockage électrique s'étendra sur trois hectares à Saucats en Gironde. (Crédits : Amarenco)

C'est une année chargée pour Amarenco. Le producteur d'énergie photovoltaïque et stockeur d'électricité vient tout juste de lever 300 millions d'euros qui doivent lui permettre d'implanter de nouveaux sites à travers l'Europe. Elle doit aussi mettre en service deux grandes centrales de stockage électrique à partir de cet été. Les deux sont situées en Nouvelle-Aquitaine pour un investissement compris entre 50 et 100 millions d'euros chacune.

Basée à la fois en Irlande et dans le Tarn, cette entreprise de taille intermédiaire déploie des sites de production et/ou de stockage allant de l'ombrière photovoltaïque sur les toits à la grande centrale solaire. Elle s'apprête à ouvrir au mois de juin « Claudia », la plus grande du genre en France, du côté de Saucats à 30 kilomètres au sud de Bordeaux.

« Ce qui a fait l'intérêt du site c'est d'être dans un environnement proche d'un point de raccordement, dans un rayon de 500 mètres alentour », évoque Alain Desvigne, directeur général d'Amarenco.

Sur seulement trois hectares d'anciennes terres agricoles, cette centrale sera capable de stocker l'équivalent de 100 mégawattheures d'électricité via des unités de batteries lithium-ion. La construction du site, débutée l'été dernier et imaginée depuis trois ans, doit s'achever au mois de juin. Et ce, à deux pas du futur projet de parc solaire géant porté par Horizeo.

Lire aussiHorizeo : Engie et Neoen poursuivent le projet de centrale solaire de 1.000 hectares en Gironde

Stocker pour équilibrer offre et demande

Le second site néo-aquitain à ouvrir cette année, « Osmo », est localisé à Mourenx, entre Lacq et Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. Doté d'une puissance équivalente, sa mise en service, sur d'anciennes friches industrielles louées par la communauté de communes, sera effective en fin d'année 2023. La durée du bail court sur 30 ans. Une trentaine de conteneurs de batteries y seront disposés.

L'énergie stockée sur ces deux sites, qui pourra provenir de n'importe quelle source énergétique aussi bien nucléaire qu'éolienne, sera vendue au gestionnaire de réseau RTE selon ses besoins. Le stockage permet de soutenir la fourniture d'électricité lorsque les capacités conjoncturelles de production sont inférieures à la demande. Un levier en pleine croissance, de plus en plus utilisé pour répondre aux nécessités de souveraineté énergétique, puisqu'il permet de répondre au souci d'intermittence des énergies renouvelables.

Lire aussiTout comprendre sur les piles à hydrogène fabriquées par HDF Energy à Blanquefort

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.