A La Rochelle, Valbiotis signe un accord stratégique avec Nestlé Health Science

 |   |  653  mots
Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, mais peuvent avoir de l'influence sur le corps.
Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, mais peuvent avoir de l'influence sur le corps. (Crédits : CC by Pixabay Michal Jarmoluk)
Valbiotis, PME innovante dans la prévention du diabète de type-2, annonce la signature d’un partenariat stratégique avec Nestlé Health Science. Cet accord, assorti d’un premier versement de 5 millions de francs suisses, couronne la stratégie poursuivie ces derniers mois par la PME rochelaise.

Suspendue ce mardi 4 février, la cotation en bourse de Valbiotis, à La Rochelle, société innovante dans le monde de la santé, a repris ce jeudi matin. Entre-temps Valbiotis, dont Sébastien Peltier est le dirigeant, a finalisé un partenariat stratégique avec le géant suisse de l'agroalimentaire Nestlé, et plus précisément Nestlé Health Science.

Valbiotis développe un complément alimentaire qui contient une substance active d'origine végétale baptisée Totum-63. Ce produit a déjà subi avec succès plusieurs batteries de tests précliniques et cliniques, qui ont démontré son efficacité auprès des personnes prédiabétiques (ayant un taux de glycémie plus élevé que la normale mais inférieur à celui du diabète). Cette capacité à réduire drastiquement les risques de survenue d'un diabète de type-2 a visiblement séduit Neslté Health Science.

Un financement assuré pour le nouveau produit

Au terme de cet accord de partenariat, dont la signature a été annoncée ce jeudi matin, Valbiotis cède à Nestlé Health Science les droits commerciaux exclusifs et mondiaux « d'utiliser la composition brevetée Totum-63 sur le marché du prédiabète et du diabète de type 2 ». Nestlé Health Science, engagé dans les maladies métaboliques, occupe une position de leader mondial et va apporter à Valbiotis de nouveaux moyens financiers.

Objectif : mener à bien les dernières phases de développement clinique de Totum-63, jusqu'à l'obtention des allégations de santé auprès des autorités américaines et européennes. Au terme de cet accord, Nestlé Health Science s'engage à verser à Valbiotis 5 millions de francs suisses (MFS), soit 4,6 M€, auxquels s'ajouteront des paiements d'étapes pouvant atteindre 66 MFS (61,5 M€), sans compter le versement par la suite de royalties sur les ventes nettes.

Des ventes garanties sur le marché mondial

A cet ensemble s'ajoute l'approvisionnement de Nestlé Health Science en Totum-63 pour un montant non précisé. Cet accord démontre que Sébastien Peltier a atteint son objectif de conclure un partenariat stratégique avec un acteur majeur du monde de la santé avant fin 2020. Rappelons qu'en octobre dernier Valbiotis a réussi à lever 7,2 M€ pour lancer la nouvelle phase de développement de son complément alimentaire à base de Totum-63 baptisé Valedia. Le communiqué officiel annonçant ce partenariat stratégique ne mentionne pas le nom de ce produit qui était en cours de développement.

"Nestlé Health Science est un partenaire idéal pour Valbiotis. Sa position de leader mondial, son orientation stratégique pour développer des innovations nutritionnelles fondées sur la science et son engagement dans la lutte contre les maladies métaboliques comme le diabète sont déterminants pour le succès de la commercialisation mondiale de Totum-63, éclaire Sébastien Peltier. Nous sommes ravis, poursuit-il, de l'opportunité que cet accord apporte à Valbiotis et aux millions de personnes à risque de développer un diabète de type 2 dans le monde..."

Valbiotis va poursuivre ses recherches

Cet accord n'équivaut pas à un rachat de la PME néo-aquitaine, qui devrait se solder par la prise de contrôle des actions cotées sur le marché boursier. Le groupe suisse confirme son intérêt pour Valbiotis par la voix de son directeur scientifique et médical, Hans Juergen Woerle.

"Les travaux de recherche et développement menés par Valbiotis sont très prometteurs. Nous sommes impatients de travailler ensemble pour lancer la commercialisation de Totum-63, une approche innovante pour réduire le risque de diabète de type 2", confirme ainsi le patron scientifique et médical de Nestlé Health Science.

De son côté le patron de Valbiotis souligne que son entreprise va continuer à poursuivre le développement d'autres programmes en recherche et développement, qu'il s'agisse de Totum-070 (réduction du cholestérol sanguin LDL), Totum-854 (réduction de la pression artérielle), ou encore Totum-448 (contre la stéatose hépatique).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :