Jeux vidéo : la Nouvelle-Aquitaine au pied du podium 2019

 |   |  247  mots
L'Ile-de--France accueille 41,5 % des 1.130 entreprises de jeux vidéos répertoriées par le Syndicat national du jeu vidéo.
L'Ile-de--France accueille 41,5 % des 1.130 entreprises de jeux vidéos répertoriées par le Syndicat national du jeu vidéo. (Crédits : SNJV)
Avec 10,6 % des entreprises françaises de jeux vidéo, la Nouvelle-Aquitaine reste une terre fertile pour ce secteur mais elle est devancée par l'Ile-de-France et aussi désormais par Auvergne-Rhônes-Alpes et par l'Occitanie.

1.130 entreprises de jeux vidéo (éditeurs, développeurs, distributeurs, fournisseurs de technologies et prestataires de services) sont dénombrés en France par le Syndicat national du jeu vidéo qui vient de publier son baromètre 2019. C'est l'Ile-de-France qui se taille la part du lion en accueillant plus de quatre entreprises de jeux vidéo sur dix. La région parisienne est suivie d'un trio d'importance quasiment égale : Auvergne-Rhônes-Alpes (11,6 %), l'Occitanie (11,1 %) et la Nouvelle-Aquitaine (10,6 %). Il y a ensuite un net décrochage avec les Pays-de-la-Loire (6,3 %).

La Nouvelle-Aquitaine qui était sur la deuxième marche du podium en 2018 (avec 13 % des entreprise du secteur) cède donc deux places bien que le nombre d'entreprises de jeux vidéo y ait légèrement progressé en un an (120 entreprises contre 117). La Nouvelle-Aquitaine compte 50 % de fournisseurs de technologies et de prestataires de services, 46 % de développeurs, 3 % d'éditeurs et 1 % de distributeurs. La région est également au 4e rang en nombre d'établissements d'enseignement dans le domaine du jeu vidéo (avec 10 % du total), derrière là encore l'Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et l'Occitanie.

Outre l'antenne d'Ubisoft, la région Nouvelle-Aquitaine compte plusieurs studios indépendants à succès ou prometteurs dont Asobo Studio (A Plage Tale : Innocence, Microsoft Flight Simulator),  Motion Twin (Dead Cells), Shiro Games (Northgard, Darksburg), Nova-Box (Seers Isle, ALong the Edge), Black Flag (Orphan Age), HeadBang.Club (Double Kick Heroes) ou encore La Poule Noire (Edgar).

>> Diaporama Jeux vidéo : ces pépites made in Bordeaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :