A Bordeaux lycéens et collégiens vont plonger dans la robotique

 |   |  787  mots
Les élèves peuvent choisir aussi de programmer un ou plusieurs robots pour les faire danser (RoboCupJunior 2018).
Les élèves peuvent choisir aussi de programmer un ou plusieurs robots pour les faire danser (RoboCupJunior 2018). (Crédits : RoboMakersDay Académique)
Du jeudi 11 au samedi 13 avril, le campus universitaire de Bordeaux, accueille la 5e édition du Robot Makers Day (Jour des fabricants de robots), rebaptisé Festival Nouvelle-Aquitaine de la Robotique. Une manifestation qui plonge enfants et adolescents dans la programmation par équipe puis la compétition. Histoire de commencer à les familiariser au football robotique, où Bordeaux brille à l’international.

Le Festival Nouvelle-Aquitaine de la Robotique bénéficie de nombreux appuis : du Rectorat de Bordeaux, qui joue un rôle moteur, au cluster Aquitaine Robotics (porté par l'Agence de développement et d'innovation Nouvelle-Aquitaine) en passant par plusieurs écoles d'ingénieurs.

Cette manifestation gratuite et ouverte à tous cible particulièrement les jeunes : lycéens, collégiens et même des élèves de maternelle ! Cette 5e édition se tiendra à Talence dans deux établissements situés à quelques centaines de mètres l'un de l'autre : l'Ensam (Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers), près de l'arrêt de tram de la ligne B du même nom, et l'Enseirb-Matmeca (Ecole nationale supérieure d'électronique, informatique, télécommunications, mathématiques et mécanique de Bordeaux).

La grande fête régionale de la robotique

"Robot Makers Day va accueillir des lycéens et collégiens mais aussi des enseignants, des industriels, des chercheurs, des étudiants, des familles et des passionnés de robotique. Deux compétitions sont prévues : la RobotCupJunior et le concours de drones. En plus de cela, des ateliers de programmation seront ouverts toute la journée, il y aura aussi des pitchs de 20 minutes pour les enfants et une réflexion sur la place des femmes dans ces métiers" a éclairé en substance Denis Lapoire, maître de conférences à l'Enseirb-Matmeca, où il est responsable de l'option robotique, lors de la présentation de cette manifestation.

Présentation qui s'est déroulée dans les locaux du Rectorat de Bordeaux, en présence de quasiment tous les responsables ou représentants universitaires engagés, avec notamment Anne-Laure Bedu, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, déléguée au transfert, à l'innovation et à l'accélération ou encore Jérôme Laplace, président d'Aquitaine Robotics. Cheville ouvrière de cette manifestation, Denis Lapoire est épaulé dans ce travail d'organisation par Laurène Bonnesseur, chargée de mission Aquitaine Robotics. Sachant que le Rectorat de Bordeaux, en particulier avec Sébastien Grouleau, conseiller pour le numérique auprès du Recteur, apporte un énorme soutien à ces trois journées au cours desquelles vont s'affronter lycéens et collégiens.

Une occasion de découvrir des écoles d'ingénieurs

Cette finale de la RoboCupJunior met en action 160 équipes de la région, dont 140 issues de collèges et une vingtaine de lycées, chacune étant composée de 5 membres, soit 800 compétiteurs. Dédiée aux enfants et adolescents, la RoboCupJunior va se dérouler autour des trois ligues juniors existantes : Soccer (football), Onstage (en scène : représentation de danse avec des robots), Rescue (sauvetage : un robot doit arriver à finir un parcours semé d'embûches pour mettre en sécurité des humains). L'objectif est non seulement de faire découvrir la robotique et la cobotique (collaboration Homme / robots) aux plus jeunes mais aussi les écoles d'ingénieurs, raison pour laquelle la manifestation se déroule depuis cinq ans dans ces établissements très sélectifs désireux d'être mieux connus.

Le Trophée Weidmann, centré sur le pilotage et la programmation de drones de loisirs de moins de 250 grammes, est l'autre compétition qui aura lieu pendant ces trois jours. Ce concours drone verra s'affronter 90 pilotes représentant 18 équipes. Il aura lieu le vendredi 12 avril dans les locaux de l'Ensam qui risque de devoir pousser les murs. Pas moins de 200 élèves représentants 11 collèges vont déferler pour l'occasion dans l'enceinte de l'Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers, sans compter les curieux de toute sorte...

De la programmation créative le 13 avril

Le samedi 13 avril, journée pour laquelle les organisateurs annoncent un barbecue à petit prix, devrait être le point d'orgue de ce festival, avec 16 équipes en compétition pour la RoboCupJunior, des stands ouverts par un ensemble de startups, entreprises et associations de la région. Sans oublier les ateliers de programmation créative de Pixel Art par Arbalet Project.

Trois fois championne du monde de la RoboCup en catégorie humanoïde taille enfant (du football joué par des robots bipèdes de petite taille), à Leipzig (2016), Nagoya (2017), Montréal (2018) l'équipe bordelaise Rhoban issue du Labri (Laboratoire bordelais de recherche en informatique) est redoutée sur les cinq continents. Une domination qui se retrouve jusque dans le Comité RoboCup France : 8 de ses membres sur 17, dont le président Olivier Ly, sont Bordelais... Grâce à ses victoires mondiales, Bordeaux va organiser la prochaine RoboCup, qui compte 450 équipes de 45 pays. Il s'agit dont de sensibiliser et former le plus grand nombre à la robotique, qu'elle soit sportive, ludique ou serve à la protection.

Lire aussi : La France et Bordeaux décrochent l'accueil de la Robocup en 2020

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :