Bordeaux va avoir sa Data factory, lieu dédié à la science des données

 |   |  1007  mots
De gauche à droite : Guillaume Forcade (Scorelab), Thierry Fahmy (Addinsoft), Antoine Jeanjean (Recommerce) et Christylle de la Rivière (Thélio)
De gauche à droite : Guillaume Forcade (Scorelab), Thierry Fahmy (Addinsoft), Antoine Jeanjean (Recommerce) et Christylle de la Rivière (Thélio) (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
Quatre sociétés spécialisées dans la science de la donnée viennent de se regrouper au sein d'un nouveau lieu, en plein cœur de Bordeaux, pour y créer la Data Factory. Au-delà d'offrir des postes de travail pour leurs salariés, cet espace ambitionne aussi de devenir un lieu de partage d'expériences et de compétences autour de la data science et développera aussi un volet formation. Inauguration le 13 septembre.

Par-ci par-là on trouve, appuyés aux murs, quelques meubles qui restent à monter. L'immeuble sent encore la peinture fraiche et le bois neuf. Tout en haut, un rooftop donne une vue imprenable sur l'hyper-centre de Bordeaux, jusqu'au pont Chaban-Delmas. Quatre étages plus bas, la cuisine donne sur une... piscine. Entre les deux, 60 postes de travail répartis sur plusieurs étages dans un immeuble particulier de la rue Thiac. On a connu bien pire comme cadre de travail... Bienvenue dans la Data Factory, nouveau lieu de Bordeaux dédié à la science des données. L'endroit s'étend sur plus de 400 m2 et accueille pour l'heure quatre sociétés qui gravitent dans cet univers à la croisée des mathématiques et de l'informatique : Addinsoft, Recommerce, Scorelab et Thelio.

Comme souvent, tout part de rencontres débouchant sur des projets. Thierry Fahmy a fondé Addinsoft il y a 18 ans avec, à l'époque, deux associés. La société s'est progressivement agrandie et emploie aujourd'hui 24 personnes. Addinsoft est derrière XLSTAT, solution leader d'analyse de données et de statistique pour Microsoft Excel. "L'outil est pertinent dès lors que l'on dispose de données analysables sous Excel", précise Thierry Fahmy, dont la société "est rentable depuis le début". XLSTAT est téléchargée près de 500 fois par jour. L'outil, destiné à réduire la complexité des données, à les modéliser, à la visualiser et à en déduire des prévisions, est utilisé par des écoles, des chercheurs et universitaires en biologie, archéologie, économie, marketing, des étudiants, des grands groupes agroalimentaires ou des industriels auto tels que Renault, des services marketing...

Un lieu dédié à l'univers de la science des données

La connexion avec Antoine Jeanjean, directeur du Recommerce Lab, entité de recherche opérationnelle de Recommerce Group, se fait lors d'une visite de l'Ecole 42 à Paris. Cofondée en 2009 par Antoine Jeanjean et ses associés, Recommerce rachète, reconditionne et revend des téléphones portables. La startup basée à Paris, qui a levé 50 M€ en début d'année, distribue les produits reconditionnés sur son site et via des distributeurs partenaires, opérateurs, assureurs et grossistes européens notamment, en s'appuyant sur des technologies et méthodes innovantes. L'équipe dirigée par Antoine Jeanjean travaille plus précisément à Bordeaux sur la création de modèles mathématiques internes permettant d'optimiser l'activité de la société. Les deux dirigeants sympathisent alors. Parallèlement, Thierry Fahmy fonde l'association Bordeaux Data Science : "Je pensais que nous étions assez isolés sur la question de la science des données mais je me suis rendu compte que les acteurs sur le sujet étaient plus nombreux qu'on le pensait initialement, avec beaucoup de fonctionnement en silos." Créée en 2017, Bordeaux Data Science sert de cadre pour que ses membres, acteurs privés et publics, échangent autour du sujet et partagent leurs expertises lors de rencontres récurrentes.

Au moment de chercher de nouveaux locaux pour Addinsoft, Thierry Fahmy tombe sur l'immeuble décrit plus haut. Le site s'avère trop grand pour sa société mais germe l'idée d'en faire un lieu partagé baptisé la Data Factory. Finalement, trois autres sociétés répondront à l'appel et rejoignent Addinsoft : une petite équipe de Recommerce, Scorelab ainsi qu'une douzaine de personnes travaillant pour Thélio. Fondée en avril 2016, Scorelab est spécialisée en data science et en machine learning, un des moteurs de l'intelligence artificielle. Forte de 5 salariés dont deux docteurs, Scorelab développe des modèles prédictifs et travaille notamment pour le monde de la finance et du trading. "On est 100 % matheux", résume en souriant Guillaume Forcade, son CEO cofondateur. "On est tout petit et on découvre avec l'aide des autres comment survivre dans le monde de la data science."

Thélio, elle, est installée à Pessac dans des bureaux trop petits pour faire face à sa croissance. Spécialisée dans la donnée appliquée à l'intelligence économique, elle emploie 27 personnes dont une quinzaine sont basés chez leurs clients au fil des projets. Mais la création d'un nouveau pôle au sein de l'entreprise a conduit cette dernière à voir plus grand et chercher des locaux complémentaires. Une douzaine de personnes de son équipe poseront leurs ordinateurs à la Data Factory, qui pourra accueillir au maximum de ses capacités une soixantaine de postes de travail.

Lire aussi : Le spécialiste de la donnée Thélio va doubler de taille en 2018

L'esprit d'un laboratoire privé

Les quatre sociétés locataires jugent "cohérent de faire émerger un lieu dédié au sujet de la science des données, un sujet qui prend de l'importance. Nous allons pouvoir y partager de la connaissance, échanger nos expertises, et retrouver l'esprit d'un laboratoire privé, ce qui est prisé de nos docteurs respectifs, explique Antoine Jeanjean. Nous sommes d'ailleurs tous proches de l'Institut de mathématiques de Bordeaux."

"L'endroit est parfait, en plein centre-ville dans un super cadre. C'est important pour une startup comme la nôtre qui cherche à attirer de bons profils mais qui ne peut pas s'aligner sur les plus hauts salaires", abonde Guillaume Forcade. Outre la capacité à y installer ses salariés, Thélio y voit aussi la possibilité d'y tenir ses réunions avec ses clients dans un cadre agréable et propice à l'évangélisation autour de l'utilisation de la donnée. Les quatre entreprises ont bien compris qu'au-delà du salaire, leurs salariés et futurs salariés attendaient un confort de travail, de la formation continue, la possibilité de compléter leur expertise au contact d'autres profils, de la souplesse et du télétravail... La Data Factory accueillera également les événements de l'association Bordeaux Data Science mais Thierry Fahmy voit plus loin et aimerait qu'à terme, le site développe un volet formation, notamment en direction d'enfants de familles défavorisées qui viendraient s'y initier à l'informatique. L'inauguration de la Data Factory est programmée le 13 septembre prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :