Alzheimer : Un projet à 23 M€ pousse dans les Landes

 |   |  429  mots
Scène de la vie ordinaire au coin du café de la place principale du Village Alzheimer des Pays-Bas qui a inspiré le projet porté par le Conseil général des Landes
Scène de la vie ordinaire au coin du café de la place principale du "Village Alzheimer" des Pays-Bas qui a inspiré le projet porté par le Conseil général des Landes (Crédits : D.R)
Basé sur un concept de village développé aux Pays-Bas, un "Village landais Alzheimer", structure d’accueil de malades Alzheimer inédite en France, devrait voir le jour en 2017, soit au bord de l’Océan ou aux environs des villes de Dax, voire Mont-de-Marsan. Bref, dans les Landes.

Après avoir présenté son projet aux élus de l'assemblée en fin d'année dernière, le Conseil général des Landes a désormais déposé une demande officielle auprès du ministère de la Santé. S'inspirant d'un village intergénérationnel installé près d'Amsterdam, à Weesp aux Pays-Bas, mêlant jeunes gens et malades d'Alzheimer, le Conseil général des Landes a décidé de créer une structure d'accueil unique en France.

Un "Village landais Alzheimer" sécurisé qui devrait, moyennant un investissement de 23 M€, pouvoir accueillir 150 résidents malades. Véritable mini-village proposant une épicerie, un bar-restaurant, une salle de spectacles, un gymnase, un salon de coiffure... Des commerces et équipements pour lesquels un appel au sponsoring sera lancé par le Conseil général. Cette structure est prévue pour accueillir 150 soignants et autant de bénévoles, qu'il s'agisse de membres des familles des malades ou de jeunes en service civique.

"Le modèle qui nous a inspiré est incroyable, explique Francis Lacoste, directeur de la Solidarité au Conseil général des Landes, "nous ne connaissons rien d'équivalent à ce qu'ils ont fait aux Pays-Bas. Chaque malade est installé dans un quartier qui reprend tous les codes de ce qu'a été sa vie. Un quartier au look et à la décoration rurale pour les ruraux, un quartier urbain, plus moderne pour les urbains... L'important c'est de ne pas déstabiliser les malades Alzheimer qui ont besoin de repères. Nous allons tenter de reproduire une partie de ce que nous avons vu la-bas", assure Francis Lacoste.

10 M€ de budget annuel, 150 soignants

Pour son fonctionnement, le "Village" bénéficiera d'un budget annuel de 10 M€ qui devront être couverts par la Sécurité sociale, pour la partie rémunération des soignants (4,5 M€), par le Département via l'allocation personnalisée d'autonomie et les résidents eux-mêmes à raison d'un prix de journée qui devrait s'élever aux alentours des 60 €.

Le président du Conseil général des Landes, Henri Emmanuelli, espère pouvoir ouvrir ce "Village Alzheimer" en 2017. Le lieu de création n'est pas encore arrêté. Plusieurs implantations sont possibles, près de l'Océan, ou alors dans les agglomérations de Dax ou de Mont-de-Marsan pour cette structure qui occupera entre 1 et 1,5 hectare de terrain.

Pour information, le département des Landes compte entre 6.000 et 7.000 malades. 3.500 à 4.000 d'entre eux sont accueillis en Ehpad jusque-là (Établissement d'hébergements pour personnes âgées et 1/3 d'entre eux possèdent des structures adaptées pour ces malades.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2016 à 7:48 :
Je cherche un maison de retraite pour ma maman elle est dans l Eure et Loir 28100 et moi je suis dans les landes saint Paul les dax car aux jardins d autone la maison de retraite ça se passe mal alors je fais tout pour la mettre à mari patica c est vraiment trop dur elle et mon père sont tout seul que dieu m aide
a écrit le 05/04/2015 à 13:48 :
n'importe quoi !!!....ces gens ne cherchent qu'à marquer l'histoire de leur empreinte. Pourquoi chercher à recréer une cadre familier pour les malades alors qu'il existe déjà...je crois que les décideurs sont bien en perte de repère eux !!!!
arrêtons de vouloir exclure les malades de la société.
La question est bien de savoir à qui va profiter ce projet ?
a écrit le 10/02/2015 à 11:13 :
Une belle idée, mais il va falloir revoir les coûts: 10 millions par an pour 150 malades, cela fait 66 666 euros par an..intenable..
a écrit le 03/02/2015 à 19:27 :
Ce projet a du être lancé par Sarkozy, il pourra plus facilement gérer les dons pour ces comptes de campagne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :