L’économie mondiale au bord d’une nouvelle catastrophe ?

 |   |  435  mots
Donald Trump et les mineurs
Donald Trump et les mineurs (Crédits : Reuters)
C’est l’hypothèse pessimiste formulée par la société de gestion de portefeuille bordelaise Aliénor Capital. Seul un accord de dernière minute au G20 d’Osaka entre USA et Chine pourrait ainsi sauver la mise.

Si d'ici demain samedi 29 juin Donald Trump, président des Etats-Unis d'Amérique, et Xi Jinping, président de la République Populaire de Chine, n'ont pas conclu d'accord lors de la réunion qui doit les réunir à l'occasion du G20 à Osaka, auquel ils participent tous les deux, le monde va vers une nouvelle grave crise économique. C'est en tout cas le pronostic fait dans la lettre d'information "Horizons financiers" datée de juin 2019, éditée par la société de gestion de portefeuilles bordelaise Aliénor Capital.

Dans cette lettre d'information, Aliénor Capital, codirigée par Arnaud Raimon (président-directeur de la gestion) et Sébastien Henin (directeur associé), revient sur le fait que l'année 2019 s'annonçait au départ sous de bons auspices et que les bourses anticipaient la reprise "d'un dialogue constructif" entre la Chine et les Etats-Unis. L'adoption par les Etats-Unis en janvier 2018 d'un premier train de surtaxes douanières sur de l'électroménager et des panneaux solaires chinois a déclenché quelques semaines plus tard une riposte de Pékin puis une contre-attaque de Washington, etc. Les contacts entre les deux pays n'ont pas abouti comme prévu à un accord début 2019.

L'OCDE estime l'impact à 0,7 % du PIB mondial

Ainsi, comme le souligne la lettre d'information "Horizons financiers", la hausse anticipée du marché boursier jusqu'à 2020 s'est effondrée.

"Donald Trump a déclenché le feu douanier : une hausse à 25 % des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine et un plan pour taxer 300 milliards supplémentaires. La raison de cette décision est secondaire (...) L'important est que la spirale douanière est relancée. Les Chinois ont bien évidemment riposté mais surtout leur attitude s'est durcie. Ils sont résolus à ne pas céder sur tout et refusent de perdre la face" décortique Aliénor Capital.

L'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) évalue que l'impact d'une surtaxation douanière à 25 % par les Etats-Unis de toutes les importations en provenance de Chine provoquerait une perte de 0,7 % du produit intérieur brut (PIB) mondial sur deux ans. Une évaluation prudente qu'Aliénor Capital estime au-dessous de la réalité. Les enjeux sont d'autant plus cruciaux, selon la société de gestion de portefeuilles, que "la guerre commerciale a un potentiel de toxicité pour l'économie et la finance similaire à celui des subprimes de 2007". Dans ce cadre, Aliénor Capital avoir réduit la voilure sur la partie actions de ses placements "offensifs". Indiquant que la société a désormais ramené sa détention d'actions à près de 15 % du portefeuille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2019 à 11:47 :
D'un point de vue écologique, ce n'est pas une si mauvaise chose.
Est il raisonnable par les temps de canicule qui courent de continuer à produire toujours plus pour que la rentabilité du capital soit toujours plus optimum ?
(Produire plus=consommer plus d'énergie, de ressources naturelles=polluer plus...pour les conséquences que l'on connaît et que ces jours ci on subi).
Réponse de le 30/06/2019 à 11:51 :
Il faut cesser de tout rapporter à "l'écologie". Sachant que l'entour loupe jadot, l'entour loupe ecolo, à encore bien fonctionné. 15%de l'électorat qui votera pour macron, pro glyphosat , aux prochaines élections, l'intelligence n'est pas le fort des ecolos européens, même finalité dans les nations européennes, manipulés comme chez nous. Jadot n'est qu'un pure mondialiste, il est élu pour endormir le peuple. Ce n'est pas compliqué de comprendre qu'il n'y a aucun rapport entre changement de climat car aucune preuve, et que le climat à depuis toujours changé, les scientifiques qui osent crier aux mensonges sont écrasés comme pour big farma. Pure prétexte aux taxes et manipulations et cela fonctionne parfaitement, la preuve en certains commentaires.
Il est possible de faire de la vraie écologie sans tuer ou assassiner des millions de gens, que l'oligarchie mondialiste cesse de jouer mentir pour s'en graisser, et pour à terme, dominer les peuples. Nos espèces ne valent rien, il est très compliqué d'acheter de l'or, pour les particuliers, comme c'est bizarre, rotchild ont cède un nombre extrême de titre.... (ou je ne sais quoi) idem pour bcp de financiers, les banques, société générale en tête sont dans un état irrécupérable.
Nous allons connaître une crise majeur à cause de ces assassins, et peu réagissent. Des moutons qui préfèrent fermer les yeux par égoïsme, peur de perdre leur confort, et d'autres par naïveté et endoctrinement familial ou autre.
Réponse de le 30/06/2019 à 13:43 :
Je pense que vous êtres trop formaté et conditionné par les médias du système....
Réponse de le 30/06/2019 à 17:36 :
@reponse de Lolo
J'ai longtemps pensé comme vous, regardé de haut les "écolos", cependant devant l'accumulation des faits, j'ai changé mon regard et je pense qu'il faut vraiment changer de direction.
Comme il est impossible d'aller vite, j'ai des doutes sur la réalisation des objectifs, c'est pourquoi, je pense que c'est individuellement qu'il faut se préparer aux conséquences inévitables que nous subiront.
a écrit le 28/06/2019 à 18:12 :
Plutôt que d'avancer des risques de crises à tout bout de champs, notre monde devrait comprendre qu'il faut calmer le jeux, se voir pensées et actions CLAIRES à moyen et long terme, dans tous les domaines nécessitant de réduire la folie consumériste et démographique mondiale !
Là sont les vraies urgences..., d'où découlent toutes les autres.
Y compris nos peurs continuelles d'échouer à de tels changements strictement nécessaires. Rien ne nous oblige à un tel surpeuplement urbain en ce monde, irrémédiablement alors en impasse !
a écrit le 28/06/2019 à 17:51 :
Aliénor est très pessimiste et ne voit pas que cette année 2019 se traduit par + 16 à 19 % de mieux pour nos avoirs boursiers !! Certes il faut être très prudent, très souple sur ses positions, mais ce que nous dit Aliénor n'a aucun fondement. Et les journalistes de la Tribune d'en faire le titre d'un article exagéré ! Modérez-vous.
Réponse de le 29/06/2019 à 12:09 :
@Theszurus
Les profits d'aujourd'hui sont les pertes de demain.
Toutes sortes de pertes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :