En Aquitaine les taux immobiliers restent bas

 |  | 350 mots
S'il résiste à Bordeaux Métropole, le marché du neuf est à la peine au plan national.
S'il résiste à Bordeaux Métropole, le marché du neuf est à la peine au plan national. (Crédits : Groupe GT)
Les taux d’intérêt restent bas pour tout le monde, ce qui continue à rendre attractif un marché immobilier qui n’a pourtant pas encore renoué avec la croissance.

Malgré l'alerte lancée fin mai sur un commencement de début de remontée des taux d'intérêt, rien ne s'est passé. Le courtier en prêts immobiliers Cafpi estime que c'est normal puisque "aucun changement notable n'est intervenu sur les marchés financiers". Dans son analyse sur l'évolution des taux d'intérêt immobiliers du mois de juin, le courtier rappelle que la banque centrale des Etats-Unis, la Fed, préoccupée par l'évolution de l'emploi, a finalement remis "à l'automne une éventuelle remontée de ses taux directeurs", dissipant ainsi l'inquiétude qui commençait à saisir les marchés, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) ne bouge pas d'un iota : sa politique de taux bas et de rachat de dettes souveraines n'ayant pas encore permis une relance en zone euro, où l'inflation reste dangereusement proche de zéro. Les taux d'intérêt dans l'immobilier sont bas et l'Aquitaine fait partie des régions les mieux loties dans ce domaine.

37.497 € d'économie en trois ans !

Notre région affiche parmi les taux les plus bas sur 20 ans, à 1,69 %, à égalité avec Bretagne, Centre, Limousin, Pays-de-la-Loire et Poitou-Charentes, régions qui constituent le peloton de tête à cette échéance. Catégorie où les îles de Corse et de La Réunion clôturent la marche, à 1,95 %. L'Aquitaine est aussi bien placée sur les échéances à 15 ans, à 1,57 %, juste derrière Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes (1,50 %). Un format où une fois encore Corse et Réunion enregistrent les taux les plus élevés, à 1,75 %. Les taux moyens à 10 ans dans l'immobilier atteignent 1,34 % en Aquitaine, ce qui place la région dans une bonne position. Les taux plus élevés se trouvent là encore en Corse et la Réunion (1,50 %), les plus bas en Bretagne et Pays-de-la-Loire (1,28 %). Entre janvier 2012 et janvier 2015, le taux d'emprunt moyen à 20 ans en France est passé de 4,05 % à 1,78 %, pour un montant qui a glissé de 164.305 € en 2012 à 201.805 € en 2015. Ce qui représente une hausse du montant total emprunté de 22,8 %, avec un coût total du prêt à long terme qui a fondu de 75.693 € à 38.196 €, soit une économie de 37.497 € !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :