Aquitaine : en octobre, l’intérim décroche

 |   |  236  mots
Le bâtiment est à genoux, en témoigne la vertigineuse chute de l'emploi intérimaire dans le secteur
Le bâtiment est à genoux, en témoigne la vertigineuse chute de l'emploi intérimaire dans le secteur
En octobre, l’emploi intérimaire a accentué le décrochage entamé en août dernier, selon le baromètre Prism’Emploi réalisé par l’association Prisme, qui regroupe 80 % des entreprises spécialisées dans le travail temporaire.

Selon le baromètre des professionnels du travail temporaire regroupés au sein de l'association Prisme, les effectifs intérimaires ont baissé, nationalement, de - 2,9 %. Le décrochage le plus spectaculaire, toujours sur le plan national, concerne le BTP avec une chute libre de - 20,6 %. Plus inquiétant encore, même les secteurs qui connaissent encore des croissances marquent le pas. C'est le cas du commerce qui progressait de 3,3 % en septembre contre 1,8 % en octobre. Seul le secteur des services progresse encore avec + 1,9 %.

Chute brutale en Aquitaine

Sur le plan régional, la chute est brutale. L'emploi intérimaire recule de 7,2 % en Aquitaine. Les secteurs en hausse sont les cadres et professions intermédiaires (+ 13,8 %) et les employés (+ 1 %). En revanche, les ouvriers non qualifiés et les ouvriers qualifiés reculent respectivement de - 3,9 % et - 11,7 %.

Par grand secteur d'activité, c'est, sans surprise au regard des statistiques nationales, le BTP qui connaît le plus important trou d'air avec une baisse de - 22,6 %, suivi par l'industrie (- 5,7 %). Les effectifs intérimaires progressent seulement dans les transports (+7,2 %) et dans le commerce (+ 2,5 %).

Tous les départements voient l'intérim reculer (Dordogne : - 11,9 %, Gironde : - 5,9 %, Landes : - 11,7 %, Pyrénées-Atlantiques : - 8,8 %) sauf le Lot-et-Garonne qui progresse légèrement (1,7 %).

En comparaison avec le mois d'octobre 2013, l'Aquitaine a vu son emploi intérimaire reculer de 4,9 %. Seules les régions Alsace, Haute-Normandie, Midi-Pyrénées, PACA et Auvergne ont fait moins bien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :