Cessions de commerces et d'industries : le bilan 2013

 |  | 285 mots
(Crédits : DR)
La 4e édition du baromètre Bodacc, qui apporte un éclairage sur les ventes et cessions de commerces et d'industries en France, vient d’être publiée. Voici ses résultats.

Le baromètre établi par la direction de l'information légale et administrative, éditrice du Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC) - qui assure la publicité des actes enregistrés au registre du commerce - vient de paraître. Il détaille notamment le nombre de transactions et leur montant par région, type d'activité mais aussi taille ou catégorie juridique des acquéreurs.

Il en ressort que "après une année 2012 particulièrement dynamique, le nombre de transmissions de fonds de commerce a reculé de 8,5 % en 2013. Toutefois, à 44.504 transmissions, il demeure proche de la moyenne enregistrée au cours des cinq dernières années (45 000)." La valeur des fonds est en retrait (-4,2 %) mais elle se maintient au-dessus du seuil des 190 000 € (191 066 €), un montant très supérieur à celui observé cinq ans plus tôt en pleine crise (174 500 € en 2009). Au global, 11,5 milliards d'euros ont ainsi été échangés en 2013. Cette valeur des fonds s'établit en Aquitaine dans la fourchette 160 à 180 K€.

Le volume des transactions reste tiré par les micro-entrepreneurs sans salarié qui concentrent plus de la moitié des reprises (55 %) mais les entreprises de taille intermédiaire (ETI) se sont montrées très actives en 2013 sur le marché des rachats de fonds de commerce : le nombre de repreneurs d'ETI explose de près de 60 % à 1 598.

Le baromètre Bodacc indique enfin que "dans un contexte économique difficile, notamment pour les jeunes entreprises de moins de cinq ans qui représentent la moitié des dépôts de bilan recensés en 2013, les créateurs d'entreprises par reprise d'un fonds de commerce résistent mieux. Parmi ceux installés en 2009, ils sont 88 % à être toujours en activité cinq ans après."

www.bodacc.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :