Premier vol scientifique de l’Airbus Zéro-G, ce matin à Bordeaux

 |   |  297  mots
40 scientifiques étaient à bord de l'appareil
40 scientifiques étaient à bord de l'appareil (Crédits : Novespace)
Le premier vol scientifique à bord du nouvel Airbus A310 Zéro-G de Novespace s’est déroulé ce matin au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. 40 scientifiques européens étaient à bord.

40 scientifiques sélectionnés par l'Agence spatiale européenne (ESA), le Centre national d'études spatiales (CNES) et l'Agence aérospatiale allemande (DLR) se sont donné rendez-vous ce matin sur le tarmac de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac pour le premier vol scientifique à bord de l'Airbus A310 Zéro-G de Novespace. Ils devaient effectuer 31 paraboles pour réaliser toute une gamme d'expériences en apesanteur. Les représentants du DLR, de l'ESA et du CNES, ainsi que Jean-François Clervoy, astronaute de l'Agence spatiale européenne et président de Novespace, étaient présents pour ce premier vol. Offrant le plus gros volume disponible au monde pour réaliser des vols paraboliques, cet Airbus est configuré comme un laboratoire volant de recherche en apesanteur.

Novespace, filiale du CNES, réalise les vols paraboliques européens depuis 1989. Ces vols contribuent principalement aux avancées de la recherche mais aident aussi au développement d'équipements spatiaux. Pour beaucoup d'expériences embarquées, il n'est pas nécessaire d'aller dans l'espace car la durée d'apesanteur offerte par ces vols suffit à produire des résultats probants.

Premier vol grand public le 17 juin

Depuis 2013, Novespace et son partenaire Avico ont ouvert ces vols en apesanteur à un public non-professionnel sous la marque AirZeroG. En ouvrant ces vols au grand public, Novespace trouve un moyen de diminuer les coûts des campagnes de vols paraboliques au service de la science et également de promouvoir et diffuser la culture scientifique et spatiale.

Six vols de 40 passagers sont prévus en 2015. Coût du billet : 6.000 € TTC. Il reste encore des places pour le premier vol le 17 juin au départ de Bordeaux-Mérignac.

Novespace avion Zéro-G

L'avion Zéro-G exploité par Novespace a parfaitement réalisé son 1er vol scientifique ce matin à Bordeaux (crédit photo Novespace)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2015 à 10:31 :
L'Airbus A310 Zéro-G de Novespace. Ils devaient effectuer 31 paraboles! L'apesanteur est l'effet de l'inertie! Les forces d'inertie !
Réponse de le 12/05/2015 à 10:24 :
L'impesanteur est le résultat de la chute libre au sens physique du terme. Il n'est pas question ici de force inertielles.
a écrit le 06/05/2015 à 9:59 :
On aurait aimé connaître la durée de vol en apesanteur : 22 secondes
Réponse de le 06/05/2015 à 13:14 :
Bonjour
Votre donnée doit être précisée : il s'agit de 22 secondes en pesanteur réduite ou apesanteur PAR PARABOLE. Chaque vol se compose de plusieurs paraboles.
Cordialement
Réponse de le 12/05/2015 à 10:27 :
22s d'impesanteur par parabole.
Pour les manœuvres dites de pesanteur partielle (lunaire ou martienne) la durée est supérieure (environ 28s pour la Lune et 35s pour Mars).
Nous réalisons 31 paraboles par vol scientifique, 15 parabole pour les vols de découverte (1 martienne, 2 lunaire et 12 Zéro-G)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :